Des plantes anti-pollution sur les aéroports

Aucune alternative écologique n’existe actuellement contre l’utilisation de certains produits, comme les solutions dégivrantes utilisées sur les aéroports. D’où l’idée de mettre en place des marais filtrants pour réduire au maximum leurs impacts sur l’environnement. Les premières expériences vont commencer fin 2012.

Tous les ans en France, d’énormes quantités de produits chimiques servent aux dégivrages des avions et aux déverglaçages des pistes aériennes. Différents produits chimiques sont utilisés comme le mono-propylène glycol, les acétates et formiates de potassium. Au total, plus de 6,5 millions de litres de ces produits sont utilisés par an en France. Ces pratiques sont nécessaires pour le maintien d’une sécurité optimal du trafic aérien, cependant les centrales d’assainissement des eaux usées ne permettent pas de traité de telles quantités. D’où l’idée de la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC) d’expérimenter un nouveau concept : les marais filtrants.

Ces marais filtrants sont confectionnés en « plots ». Ils contiennent deux types de végétation (roseaux et iris) et deux substrats différents (sable grossier et sable fin). Des expériences ont montré leurs efficacités et donné des résultats positifs. Ces fameux plots permettent de réduire de près de 80% le taux de polluant dans les eaux récoltées en moins d’une semaine. Les premiers marais filtrant vont faire leurs apparitions sur l’aéroport d’Orly à la fin de l’année.

 

Source : developpement-durable.gouv.fr

Image : © DigitalArt

Retrouvez toutes les infos du Bio sur bioalaune.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>