Jardiner pendant la sécheresse

Encore cette année, le printemps a été très sec, on constate déjà que 90% des nappes phréatiques sont en déficit d’eau. Le problème inquiète les agriculteurs et les jardiniers amateurs. Même si tout le monde prend, ou a pris, du plaisir avec ces rayons de soleil inattendus, ceux-ci inquiètent et on redoute une saison trop sèche. Le respect de l’environnement est nécessaire, car ce genre de dérèglement est impactant et négatif. Cependant, à très court terme, on ne peut pas renverser la situation.

Si de votre côté vous possédez un potager que vous aimez entretenir, vous allez peut-être rencontrerer le même type de problème. Il faut donc s’y préparer et changer ses cultures en évitant les légumes qui demandent le plus d’eau. Les légumes-feuille et les légumes-fruit sont à proscrire, c’est-à-dire les melons, aubergines, poivrons, tomates, courges, salades. A noter, si vous ne pouvez pas vous passer de salade dans votre potager, certaines sont moins consommatrice en eau que d’autres, comme la mâche ou la laitue Batavia.
Les légumes-racine, quant à eux, sont à mettre en avant car il résiste très bien à la sécheresse. Faites-vous plaisir sur les carottes, les betteraves rouges ou les topinambours. Il existe d’autres types de légumes assez peu gourmand comme les haricots, les pois ou les fèves.

Ces conseils sont intéressants pour ceux qui s’y intéresseront.
Pour les jardiniers lecteurs, il ne faut pas oublier les idées de base d’économie d’eau liés au jardin, comme la récupération d’eau de pluie, l’arrosage le soir ou le matin et l’utilisation de tuyaux d’arrosage.

 

Source : Neo-planete

Retrouvez toutes les infos du Bio sur bioalaune.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>