Que faire avec du pain trop sec ?

du pain
Que faire avec du pain trop sec ?
Par bioalaune publié le
23472 lectures

Le pain durcit vite, et alors ? Ce n’est pas une nouveauté, mais une fatalité qu’il faut anticiper pour mieux l’apprécier ou y remédier.

Le pain est l’un des aliments les plus consommés en France. Matin, midi, soir, en accompagnement ou dans le plat, il est l’indispensable de tous les repas. Cependant, ce produit qu’on adore acheter encore chaud et fumant durcit rapidement.

Vous mangez bio et il est impensable pour vous de jeter de la nourriture (même du pain sec) : vous avez bien raison. Un pain dur n’est pas un pain fini, c’est simplement un pain qu’il faut repenser et cuisiner pour être dégusté à sa juste valeur.

Ne jetez pas. Cuisinez.

Évidemment on ne jette pas le pain dur, voici quelques conseils pour redonner vie à vos vieilles miches:

Des toasts faits maison. Facile à faire, coupez le pain rassis en tranches ou en crouton, puis mettez-le au four avec un peu d’huile d’olive. À conserver idéalement dans une boîte hermétique.

De la chapelure, à l’ancienne. Utilisé depuis des siècles, ce produit culinaire se résume à un mélange de miettes de pain. Vous pouvez en obtenir en mixant votre pain sec pour paner un poulet, un poisson ou un cordon bleu. Conservez cette chapelure dans un endroit frais et sec, à l’intérieur d’un bocal avec une feuille de laurier.

Le pain perdu, un grand classique. Trempez quelques minutes vos tartines dur dans un mélange lait-sucre-oeuf. Faites-les revenir dans une poêle beurré bien chaude pour obtenir un délicieux plat qui ravira petits et grands.

Rien de telle qu’une bonne soupe. Écrasez vos miches de pain dans une soupe bio faite maison à partir de légumes locaux et de saison : voilà une excellente solution pour ne pas jeter le pain sec tout en se réchauffant l’hiver et en apportant un équilibre nutritionnel sans faire grossir.

Conseils de conservation

Le pain dur n’est pas une fatalité en soi. Même si tous les pains durcissent, il existe quelques techniques à connaître pour prolonger la durée de vie de votre baguette, pain de campagne ou autres miches.

Avant toute chose, il faut comprendre pourquoi le pain durcit. Son vieillissement est la conséquence d’une perte d’humidité. Même placé sous vide, procédé censé être sans perte d’humidité, il n’échappe pas à la règle. En réalité, ce sont les molécules d’amidon qui se dégradent naturellement au fil du temps et perdent de l’eau, d’où un assèchement général de la mie et de la croûte.

Si le vieillissement du pain est inévitable, il peut être ralentit. Premier conseil qui va en surprendre plus d’un : évitez le frigidaire. Un pain conservé au frigo met un jour à perdre son humidité, quand un autre à 30°C se converse près d’une semaine. Pour repousser au maximum la perte d’eau des molécules d’amidon, le pain doit être gardé au chaud.

Conseil technique : ne laissez jamais votre pain à l’air libre, évitez les sachets en plastique qui augmentent les moisissures et favorisez les sacs en toile qui se trouve être la meilleure solution pour garder une belle croûte et une mie tendre. Vous pouvez même y ajouter un morceau de patate ou de cèleri (c’est grand-mère qui l’a dit).

Conseil pratique, n’achetez jamais votre pain tranché, vous imaginerez facilement pourquoi. Plus de surface exposée signifie plus de mie qui durcit.

Si votre pain commence à durcir, mais que vous souhaitez tout de même le déguster, donner lui un peu de tendresse en l’humidifiant légèrement, puis en le plaçant au four 5 min à 60°C, enroulé dans du papier aluminium. Geste simple, il apporte une différence notable.

Le meilleur conseil de conservation reste le congélateur. Après avoir acheté votre baguette, coupez la partie que vous allez tout de suite manger et congelez le reste dans un sachet hermétique.

Voilà, vous savez maintenant quoi faire avec votre pain sec !

 

Commentaires