Bouillon : Le remède bio pour lutter contre les infections hivernales

Bouillon de légumes sur table en bois
Bouillon : Le remède bio pour lutter contre les infections hivernales
Par bioalaune publié le
17642 lectures

Le froid est là et avec lui, son lot de maladies plus ou moins bénignes. Avant de se tourner vers le vaccin contre la grippe et les antibiotiques, pourquoi ne pas s'intéresser à une recette vieille comme le monde : le bouillon.

Simple eau de cuisson ? Pas si sûr !

Peu onéreux, simple à réaliser, le bouillon a longtemps constitué le repas du pauvre, par opposition au potage servi chez les nobles. Et pourtant, ses qualités nutritionnelles étaient déjà reconnues par les grecs durant l'Antiquité. On sait aujourd'hui que la plupart des vitamines et minéraux contenus dans les aliments, fuient dans l'eau de cuisson. Une bonne raison pour ne pas la jeter.

Une carcasse de poulet, un peu d'ail, de céleri, quelques carottes, du persil, des oignons et des herbes aromatiques suffisent à concocter un bouillon aux vertus multiples. En effet, les minéraux contenus dans les os passent dans l'eau qui se retrouve chargée de calcium, de magnésium, de phosphore et de sodium. Une solution de réhydratation idéale en cas de gastro-entérite, mais également un traitement de fond qui aide à maintenir la santé du squelette, des muscles et du cœur.

Les cellules lymphoïdes présentes dans la moëlle aide à renforcer les défenses immunitaires et donc à lutter contre les infections. On peut également retrouver des traces d'acides aminés, la glycine qui aide à fabriquer un antioxydant, et la proline qui limite l'encrassement des artères etdonc, les risques d'accident cardiovasculaires.

Lorsque le bouillon se gélifie en refroidissant c'est qu'il contient du collagène, élément fondateur du cartilage, un excellent fortifiant du squelette, des cheveux et des ongles, qui aide à lutter contre l'arthrose.

Et pour les végétariens ? 

Le bouillon de légume est plus riche en vitamines et en minéraux que le bouillon de poulet. Il suffit de choisir ses légumes en fonction de leurs qualités nutritionnelles. Les tomates par exemple ou le chou, riches en vitamine C sont de précieux alliés du système immunitaire. Les vertus antiseptiques et antibactériennes de l'oignon sont particulièrement appréciées en cas de rhume. Quant au gingembre, il apporte tonicité.

Quelques conseils

L'ajout de deux cuillères de vinaigre de cidre favorise le transfert des minéraux présents dans les os vers l'eau de cuisson.

L'astragale, plante d'origine chinoise, stimule les défenses immunitaires. Vous pouvez ajouter 20 grammes de cette plante fraîche ou séchée vingt minutes avant la fin de la cuisson.

Si vous n'avez pas d'os à faire bouillir, vous pouvez acheter de la queue de bœuf ou des pattes de poulet. Le bouillon ne se conserve que 24 heures, mais peut se congeler.

 

Idées recettes : 

Le bouillon de poulet

Ingrédients :
- 2l d'eau
- 6 ou 12 ailes de poulets bio (il y en a régulièrement chez Delhaize) ou 1 poulet entier ou 1 carcasse de poulet (de bonne qualité!) à demander à votre gentil boucher, volailler
- 1 poireau
- 1 carotte
- 1 oignon piqué d'un clou de girofle
- 3 grains de poivre
- 1 pincée de sel
- 1 verre de vin blanc (du bon, pas nécessairement cher)

Déposez la carcasse (ou les pilons, ou le poulet) dans l'eau, ajoutez-y le poireau (blanc et vert, propre, et entier), la carotte propre - moi je ne l'épluche pas- l'oignon (épluché, là) piqué de sonclou, poivre, sel, vin (à tout casser, 5')Faites chauffez jusqu'à presqu'ébullition, puis réduisez très fortement pour coninuer à cuire, sans bouillir, pendant 1h ou 2, suivant ce que vous avez mis dedans.

Récupérez la viande, s'il y en a, jetez les légumes (essorés); gardez le gras et mettez votre bouillonau frais.

Le truc, si mon bouillon a refroidi (le lendemain, par ex.) avec tout dedans car je n'ai pas eu le temps de m'en occuper: je réchauffe un peu, comme ça, la gélatine et la graisse redeviennent liquide, et la viande se détache beaucoup mieux des os.

 

Le bouillon de légumes ou pot-au feu

- 1 barquette de légumes pour pot-au-feu
- 2 oignons jaunes
- 1 morceau de gingembre (5 cm environ)

Épluchez tous les oignons et coupez-les en deux. Tapissez une poêle avec une feuille de papier alu, mettez-y vos oignons, face coupée sur le fond de la poêle et faites-les bien roussir. Puis sortez-les,laissez-les un peu refroidir et piquez-les chacun d'un clou de girofle. Épluchez tous les légumes, coupez-les en gros morceaux. Déposez tout cela dans un faitout (sans oublier de retirer l'éventuel élastique qui maintient le bouquet garni) et versez 3 litres d'eau froide. Puis cuisez à feu bien vif pendant 1 h 15 à partir de l'ébullition. Posez le couvercle mais un peu de travers, pas complètement.

Pelez et ajoutez alors le gingembre. Cuisez toujours à feu vif pendant encore 15 minutes.

Retirez tous les légumes avec une écumoire : gardez-les pour en faire plus tard une soupe que vous améliorerez avec un bouquet de persil). Puis filtrez le bouillon dans un chinois pour qu'il soit bien clair. Vous devez en avoir environ 1,5 l.

Rédaction : Chrystelle Camier

Commentaires