Lumière sur les décorations de Noël

Maison illuminée à l'occasion de Noël
Lumière sur les décorations de Noël - © Friday
Par bioalaune publié le
3725 lectures

Période de rêves et de magie, Noël rime aussi surconsommation et gaspillage. Et l'énergie n'échappe pas à la règle. Comment réduire l'impact écologique ?

Noël n'est pas (encore) écologique

Dès le mois de novembre, les illuminations s'installent dans les rues et les vitrines, faisant scintiller les yeux des enfants. D'un autre côté, les concours d'illumination incitent les particuliers à la surenchère en terme de décorations électrique. Elles y resteront allumer 24 heures sur 24, durant les quatre prochains mois. Si ces décors participent à l'ambiance de Noël, elles participent également au désastre écologique.

En 2008, l'association Agir Pour l'Environnement lance une campagne « Pollution lumineuse, le grand gaspillage » afin d'alerter les élus sur l'impact écologique des illuminations de rues. En plein période hivernale, alors que notre consommation énergétique est la plus élevée de l'année en raison de l'obscurité précoce et du froid, les illuminations de Noël réclament une telle capacité énergétique que l'on doit faire appel aux vieilles centrales thermiques fonctionnant au charbon ou au pétrole. Il va sans dire que les rejets de CO2 sont conséquents.

S'il est hors de question de renoncer aux guirlandes lumineuses, il est primordiale de choisir celles fonctionnant avec des ampoules LED, moins gourmandes en énergie. Et pour l'extérieur, il existe des éléments fonctionnant à l'énergie solaire. Enfin et surtout, débrancher ces guirlandes la nuit et lorsque vous êtes absent.

Quant aux décorations de sapin, il convient d'accorder une grande attention aux guirlandes lumineuses en provenance de chine qui ne respectent pas les normes en vigueur. De nombreux cas d'incendie et d'électrocution ont été signalés. Aussi, lorsque le roi des forêts devient roi du salon, il convient de le parer comme il se doit.

Opter pour des décorations naturelles

Les ornements d'autrefois constitués de fruits ont de nouveau le vent en poupe. Les traditionnelles oranges parsemées de clous de girofle puis séchées au four peuvent être remplacées par des mandarines, moins lourdes, afin d'être suspendues aux branches du sapin. A l'aspect esthétique, s'ajoute les propriétés odorantes de l'épice mêlée aux agrumes qui créent un parfum d'intérieur de circonstances.

Tout droit venus des États-Unis, la guirlande de pop corn et cranberries est un substitut gourmand et original aux guirlandes vendues dans le commerce. Les pommes de pin et les fruits à coque sont du plus bel effet, tels quels ou bien recouvert de peinture écologique. Avec de la pâte à sel ou de l'argile, il est aisé de réaliser des formes à l'emporte-pièce ou les personnages de la crèche.

Le réflexe récup'

D'anciennes lanternes ou des pots de yaourt en verre feront de parfaits lumignons à poser sur le rebord de la fenêtre ou de la cheminée. Les boites de chocolat comme les rubans qui les accompagnent peuvent servir à égayer le sapin d'une touche dorée. Avec un peu d'imagination, il est possible de réaliser des décorations à partir d'emballages de la vie quotidienne. Boites à œufs, packs de lait se transforment en guirlandes, en personnages...

De nombreux sites internet proposent des fiches complètes d'activités pouvant être réalisées avec les enfants. L'occasion de partager un moment de complicité tout en exerçant leur créativité.

Enfin il est possible de trouver dans le commerce, des éléments de décoration en bois ou en matériaux recyclables qui présenteront l'avantage d'être réutilisables les années suivantes.

 

Noël illuminé, oui c'est jolie, mais OUI ça consomme beaucoup d'électricité

Rédaction : Chrystelle Camier

Commentaires