Que se passe-t-il dans votre corps lorsque vous buvez un Coca ?

Le Coca-Cola, boisson rafraîchissante la plus vendue au monde favorise nombre de maladies
Quels sont les effets du Coca sur votre corps
Par Manon Laplace publié le
52543 lectures

“Ouvre un Coca-Cola, ouvre du bonheur”, c’est ce que promet le slogan de la marque. Un moment de plaisir? En apparence peut-être. La consommation de la boisson la plus vendue au monde, 1.7 milliards d’unités par jour, n’est pas sans conséquence pour l’organisme. Explication de ce qu’il se passe dans votre corps après avoir bu un Coca.

Les effets du Coca-Cola sur l’organisme dans l’heure qui suit la consommation

10 minutes
Dans les dix premières minutes, le corps reçoit l’équivalent sept morceaux de sucre, quantité qui devrait naturellement susciter un écoeurement tel qu’il serait difficile de boire une canette sans être, au minimum, pris de nausées. Cependant, cette sensation est évitée du fait de l’ajout d’acide phosphorique, qui donne son goût acide au soda, et masque le goût du sucre. Ainsi, extrêment sucré, le Coca-Cola déshydrate davantage qu’il ne désaltère.

20 minutes
Les deuxièmes effets du Coca arrivent une vingtaine de minutes après absorption. On assiste à une augmentation brutale du taux de sucre dans le sang, ce qui a pour conséquence l’emballement du pancréas qui sécrète alors de l’insuline en masse et permet la transformation des sucres en graisse, favorisant ainsi les risques de diabète et d’obésité. Pas mal pour une petite canette.

3/4 d'heure
Au bout de trois quarts d’heure après l’ingestion du rafraîchissement, une grande quantité de caféine a été totalement assimilée par le corps, on observe alors une augmentation de la production de dopamine, hormone qui stimule le centre du plaisir, qui, doublée de l’effet “coup de fouet” engendré par la caféine, procure une sensation de bien être. Dans le même temps, la pression sanguine augmente à mesure que les vaisseaux se dilatent.

Si le Coca plaît aux petits comme aux grands, il faut savoir que chez un enfant de près de 30kg, la consommation d’une canette de Coca équivaut à boire quatre tasses de café pour un adulte.

1 heure
Après une heure, le taux de sucre chute brusquement, et le niveau d’énergie s’effondre, entraînant coups de fatigue et fringales.

Des composants dangereux à long terme

Sous l’étiquette E338 se cache l’acide phosphorique, qui donne son goût acidulé à la boisson et en masque le goût sucré. Loin d’être anodine, l’ingestion de phosphore interfère avec l’assimilation du calcium, alors évacué par les urines, favorisant ainsi les risques de calculs rénaux et d’ostéoporose.

Si les formules Light ou Zéro du Coca-Cola ont remplacé le sucre par l’aspartame, elles n’en sont pas moins dangereuses pour la santé. On impute en effet à l’édulcorant plus de 32 effets secondaires, parmi lesquels des risques d’épilepsie ou le développement de certains cancers. Fortement déconseillé aux femmes enceintes, l’aspartame accroît également les possibilités de développer un cancer chez l’enfant et augmente de 27% les chances de prématurité.

Quant à la couleur brune du Coca, elle est due à un colorant “caramel” qui fait débat dans la communauté scientifique puisque composé d’un mélange d’ammoniac et de sulfites qui serait cancérigène.

Au-delà des innombrables dangers qu’il présente pour la santé, le Coca-Cola est également un désastre pour l’environnement. En effet, à l'échelle de la planète, sa fabrication nécessite près de 10 000 litres d’eau par seconde.

Si vous n’avez pas encore abandonné le Coca, il est peut-être temps de vous jeter à l’eau !

 

Commentaires