L'hygiène de vie du père aurait un impact sur la santé du bébé

Homme tenant ses couverts devant un hamburger
Les habitudes alimentaires du père interviennent dans le bon développement du bébé
Par Manon Laplace publié le
3231 lectures

Une récente étude canadienne établit un lien entre l’hygiène de vie des futurs papas et le développement du bébé. Les habitudes alimentaires des pères auraient-elles la même influence sur la santé de l’enfant que celles de la mère?

S’il est vivement conseillé aux futures mamans de porter une attention particulière à leur hygiène de vie afin de favoriser le bon développement du foetus, le mode de vie des pères est rarement interrogé. Pourtant, une récente étude menée par des chercheurs de l’Université de McGill au Canada a démontré que le régime alimentaire des papas avant la conception pouvait impacter tout aussi lourdement sur la santé de leur progéniture. Les habitudes alimentaires, et notamment les apports en vitamine B9, qui favorise le renouvellement des cellules, auraient donc la même incidence sur le foetus chez les deux parents.

Les tests menés sur des souris par les scientifiques canadiens ont démontré une augmentation de 30% des anomalies congénitales pour les portées dont le géniteur présentait un plus faible niveau en vitamine B9. Ceci s’expliquerait par l’héritage cellulaire de l’hygiène de vie du père à travers certaines cellules du spermatozoïde, qui aurait une influence sur le développement et le métabolisme de l’enfant.

Cette première recherche  sera désormais retranscrite à échelle humaine, avec une nouvelle étude qui pourrait confirmer la corrélation entre l’hygiène de vie du père et la santé du bébé.

Pour mettre toutes les chances de votre côté messieurs, et pour un bébé en meilleure santé, repensez vos habitudes alimentaires. Privilégiez les aliments issus de l’agriculture biologique, et évitez les produits transformés industriels dont les nombreux additifs peuvent être néfaste pour vous, mais surtout pour votre futur bambin. Pour faire le plein en Vitamine B9, tout naturellement, tournez-vous vers les abats, notamment le foie qui est l’aliment le plus riche en acide folique (autre nom de la vitamine B9), certains légumes verts comme les épinards les choux de Bruxelles ou les haricots verts, les légumineuses telles que les lentilles sèches ou les pois chiches et certains fruits comme l’avocat ou la banane.

Rédaction: Manon Laplace

Commentaires