Ces nouvelles maladies apparues avec les téléphones portables

Femme affligée penchée sur son téléphone portable
Ces nouvelles maladies apparues avec les téléphones portables
Par Manon Laplace publié le
27721 lectures

97% des Français possèdent un téléphone portable. De fait, 97% des Français sont potentiellement sujets à de nouvelles maladies qui ont fait leur apparition en parallèle de l'explosition de la technologie mobile.

Si l’on parle souvent  de la dangerosité des ondes électromagnétiques pour notre santé, on évoque rarement les nouvelles maladies apparues avec l’émergence de la technologie mobile, notamment avec les téléphones portables. Dépendance, trouble de l'équilibre, problèmes oculaires... Retour sur ces pathologies dont vous souffrez peut-être sans même le savoir.

La nomophobie 
Comprenez la “no mobiIe phone phobia”, soit la “phobie du non téléphone portable”. Il s’agit de l’inquiétude phobique de ne pas pouvoir utiliser son portable : mauvais signal, niveau de batterie insuffisant, difficulté à trouver son téléphone... Autant d’éléments qui peuvent provoquer un stress intense chez certains utilisateurs dépendants. Une pathologie qui rend incapable d’éteindre son téléphone portable ou de ne pas vérifier ses notifications de manière systématique. Une véritable obsession.

Le cybermalaise 
Il s’agit d’un déséquilibre causé par l’utilisation d’applications 3D disponibles sur certains smartphones. Ces applications entraîneraient un décalage entre les mouvement oculaires et les signaux reçus par le système qui contrôle l’équilibre, le cerveau interprétant les mouvements 3D comme des mouvements réels. Un décalage qui peut engendrer troubles oculaires, nausées et étourdissements.

Le syndrome du téléphone fantômes
Causé par une dépendance au téléphone, ce syndrome se traduit tout simplement par la fausse impression, régulière et répétée, que son téléphone est en train de vibrer. Un syndrome qui peut également être auditif, avec la sensation d’entendre son téléphone sonner quand ce n’est pas le cas. Comme pour la nomophobia, il s'agit souvent d'un signe d'addiction au téléphone qui peut entraîner des comportements compulsifs.

Le syndrome de l’œil sec
Il s’agit d’une détérioration oculaire liée au fait de fixer des écrans de manière prolongée. Avoir les yeux rivés sur un écran, particulièrement s’il est de petite taille comme celui d’un téléphone portable peut induire une réduction du nombre de clignements de l’œil d’environ un tiers et provoquer une modification de la production de larmes pouvant amener, à terme, à des dommages permanents aux yeux.

La textonite ou tendinite du pouce
Rédaction de textos, navigation sur le net : plus de 20% des utilisateurs déclarent passer entre 2 et 4 heures par jour à pianoter sur leur téléphone. Une pratique qui sollicite beaucoup les articulations de nos doigts et peut avoir pour conséquence une inflammation des tendons et provoquer douleurs et crampes.


Rédaction : Manon Laplace
 

Commentaires