Le nouveau Label « Viande de France » : gage de confiance ?

Deux vaches dans un pré
Le nouveau Label « Viande de France » : gage de confiance ?
Par Mathieu Doutreligne publié le
4757 lectures

Afin de restaurer un climat de confiance entre le consommateur et l'industrie agro-alimentaire, les professionnels de la filière d'élevage ont lancé un nouveau label garantissant une production 100 % « made in France ».

Le dernier scandale de l'industrie agro-alimentaire a laissé planer un doute sanitaire certain. En effet, un après, les fameuses lasagnes au cheval font encore parler d'elles et le consommateur ne sait plus à quel label se vouer. Partis de la volonté de garantir la traçabilité des aliments « de la fourche à la fourchette », les professionnels de l'élevage, du transformateur au distributeurs, se sont regroupés afin de trouver ensemble une solution permettant de regagner la confiance du consommateur et le rassurer sur l'origine et le traitement des aliments qu'il achète.

7 nouveaux logos

L'importance accordée à cette traçabilité a donné naissance à un nouveau label « Viande de France » garantissant que l'animal dont est issu la viande est né, élevé, abattu et transformé en France. Ce label prend la forme d'un logo facilement identifiable à sa forme hexagonale aux couleurs de la France, décliné en sept versions pour chaque type de viandes : bœuf, veau, agneaux, porc, volailles cheval, lapins. Ainsi, dès le mois de mars, vous pourrez retrouver ces logos dans vos supermarchés habituels sur la viande à la coupe, la charcuterie, les produits élaborés, mais également sur les plats préparés à base de viande. Une grande première.

Quelles garanties ?

Le label VF (Viande Bovine Française) apportait déjà une garantie de traçabilité. Cependant, les autres viandes n'étaient pas concernées. D'autre part, ce nouveau label s'inscrit dans une démarche qui se veut responsable en assurant la sécurité sanitaire, le respect de l'animal, de l'environnement ainsi que des salariés. Le label AB( Agriculture Biologique) et le label bio européens garantissent déjà ces derniers points.

Selon le ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll qui souhaite accroître la crédibilité du secteur agro-alimentaire français, « L'étiquette va permettre et valoriser ces productions, de leur donner de la visibilité et ça compte aussi à l'export. »

Rédaction : Chrystelle Camier

Commentaires