6 choses à connaître absolument sur les amandes

Poudre d'amande dans une cuillère en bois et amandes entières
6 choses à connaître absolument sur les amandes

Les bienfaits des amandes sont nombreux. Véritable concentré de vitamines, minéraux et d'antioxydants, l'amande est incontestablement l'alliée d'une alimentation saine. Bio à la une vous révèle six faits sur les amandes qui pourraient bien vous surprendre.

1. Contrairement aux idées reçues, les amandes ne font pas grossir

On a tendance à penser que les fruits à écale et les oléagineux sont des aliments gras qui font grossir, à tort. Au contraire, les oléagineux, parmi lesquels les amandes, augmentent l’effet de satiété et freinent l’absorption des lipides.

2. Les amandes sont particulièrement recommandées pour les végétariens

En plus d’être riches en calcium, en magnésium et en fibres, les amandes présentent une teneur en protéine élevée et constitue une bonne alternative aux produits animaux dans le cadre d’un régime sans viande.

3. Les amandes grillées sont moins bonnes que les amandes crues

Bien souvent, les amandes grillées sont cuites dans de mauvaises graisses. C’est pourquoi il est conseiller, pour un choix plus sain, de les consommer crues ou grillées à sec. 

4. Les amandes sont d'excellents alliées pour vos défenses immunitaires

En plus d’être riche en nutriments, les amandes ont de grandes propriétés antioxydantes. Une poignée d’amandes contiendrait une quantité de polyphénols (des antioxydants) équivalente à celle d’un bol de brocoli ou de thé vert.

5. Il est nettement préférable de manger les amandes avec la peau

La fine peau qui recouvre l’amande est la partie la plus riche en antioxydants et est extrêmement nutritive. Elle est notamment réputée pour ses propriétés anti-virales et anti-inflammatoires. On privilégie donc les amandes entières, et avec la peau.

6. L'amandier et le prunier appartiennent à la même famille 

L’amande est le fruit de l’amandier qui fait partie de la famille des prunus, des arbres et arbustes donnant des fruits à Noyau. Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’amande est donc de la même famille que les pêches, les cerises ou encore les prunes. 

Rédaction : Manon Laplace


La rédaction vous propose une sélection de produits à base d'amandes bio

Articles sur le même thème

Commentaires

Portrait de marie-Jeanne
c'est quoi cette affirmation concernant le nombre de calories des amandes ? elles ont 580 calories pour 100 gr alors que vous dites que 170 gr font peu ou prou 160 calories !
Portrait de Votre nom
Ecrivez votre commentaire
Portrait de Ziall
De toutes manières, peu importe les calories, mieux vaut manger de saines amandes qu'un bol de chips pleines de gras saturées et de calories vides.
Portrait de Docteur Roger Mussi
Tout ce qui est dit, à peu de choses près, est parfaitement exact sur les qualités nutritionnelles et gustatives de l'amande, sauf que l'amande est non tolérée par près de 50% des patients qui nous consultent! (cf mon livre "Je mange ce qui me réussit" chez Flammarion). Au niveau des tests d'intolérance alimentaires que je pratique depuis 10 ans (plus de 1300 dossiers), elle est pratiquement au même niveau d'intolérance que le gluten, le blanc d'oeuf, ou le lait de vache!! Sa suppression, comme celle des autres aliments, chez les sujets positifs au test bien évidemment, conduit à des améliorations cliniques spectaculaires. Il faut arrêter de donner les mêmes conseils à tout le monde. IL FAUT PERSONNALISER l'alimentation."Il n'y a pas de bons ou de mauvais aliments pour tout le monde, mais de bons ou mauvais aliments pour chaque individu". Chaque individu est un être unique qu'il faut respecter.La nutrition conventionnelle et traditionnelle se focalise systématiquement sur l'aliment et ses vertus nutritionnelles, l'immuno-nutrition,se préoccupe davantage de l'individu et de ses réactions aux aliments. Le nouveau paradigme de la nutrition devrait être:"manger varié, équilibré mais PERSONNALISE". A titre personnel, mes tests sont négatifs à l'amande (comme pour le gluten, le lait et les oeufs), j'en consomme donc très régulièrement avec grands bénéfices, mais ce n'est pas du tout le cas chez mes patients, et mon entourage au sens large du terme. Changeons de paradigme!! NB: En ce qui concerne le gluten, je trouve vos conseils culinaires judicieux. Continuez. Faîtes savoir à vos lecteurs, qu'il y a effectivement 1% de malades coeliaques, mais que près de 50% des patients qui me consultent ont une intolérance partielle au gluten encore dénommée hypersensibilité au gluten de nature non-coeliaque, trop souvent ignorée du corps médical ( ne pratiquant pas les tests d'intolérances alimentaires aux IgG -comme le test Imupro, allemand- mais uniquement les anticorps IgA anti-transglutaminase qui ne se positivent qu'en cas de maladie coeliaque°. Vous trouverez l'article scientifique dans le dernier numéro N°87 de La Phytothérapie Européenne de Juillet-Août. A votre disposition Cordialement Dr R.M

Réagir à cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré à postériori.