17 substances chimiques qui favorisent le cancer du sein

Femme nue portant un ruban rose, symbole du cancer du sein, sur sa poitrine
Une étude américaine a listé 17 substances chimiques favorisant le cancer du sein
Par Manon Laplace publié le
40512 lectures

Lundi 12 mai, la revue Environmental Health Perspectives a publié une liste de 17 substances chimiques susceptibles de favoriser le développement du cancer du sein. Des composés auxquels les femmes sont exposées quotidiennement.

Le cancer du sein touche 2,89 millions de personnes dans le monde. Il s’agit du cancer le plus meurtrier et le plus fréquent chez la femme, avec 11 900 décès en France en 2012, et 48 800 nouveaux cas décelés selon les chiffres de l’Institut national du cancer.

Lundi 12 mai, la revue scientifique Environmental Health Perspectives a publié sa liste des 17 substances chimiques les plus à risque dans le développement de tumeurs malignes mammaires. Parmi celles-ci, des composés présents dans l’essence, le gasoil, certains produits ignifuges, dissolvants, décapants à peinture ou encore dans certains produits utilisés dans le traitement de l’eau potable.

Si les facteurs de risque, aussi bien internes qu’externes sont multiples, on parle rarement de l’exposition aux substances cancérogènes auxquels la population est exposée dans son quotidien. L’Agence nationale sanitaire et scientifique en cancérologie évoque notamment le tabagisme, la consommation d’alcool ou l’exposition de l’organisme à certaines hormones commes facteurs externes. Rien sur les composés chimiques liés aux carburants, aux solvants, aux pesticides ou aux additifs alimentaires. Pour Julia Brody, directrice générale du Silent Spring Institute de Newton dans le Massachusetts et coauteure de l’étude, le lien entre exposition aux substances chimiques et cancer du sein est trop souvent ignoré. Selon elle “Réduire l’exposition aux produits chimiques toxiques pourrait sauver la vie de nombreuses femmes.”.

Pour le Dr Ruthann Rudel, qui a coécrit l’étude, “Ces informations [visent à guider] les efforts pour réduire le contact avec ces substances liées au cancer du sein et [aider] les chercheurs à étudier comment les femmes sont affectées.

Parmi les 17 composés chimiques mis en cause on retrouve :

Les amines aromatiques (AA) On les retrouve notamment dans certains produits pharmaceutiques, matières plastiques, caoutchoucs, colles, résines ou colorants pour peinture.
Le benzène Il est notamment présent dans les émanations de carburants, les parfums, les pesticides, les solvants, les dégraissants ou les additifs alimentaires.
Le butadiène Il entre dans la composition du nylon, de vernis, de peintures ou de caoutchoucs synthétiques.
L’acrylamide Dans l’alimentation, l’acrylamide résulte souvent d’une cuisson excessive caractérisée par un brunissement intense des aliments.
 

Rédaction : Manon Laplace
Source :
Environmental Health Perspectives

Commentaires