Comment bien choisir son déo ?

femme nue mettant son déodorant
Comment bien choisir son déo - © arizanko
Par Mathieu Doutreligne publié le
9575 lectures

Potentiellement responsable du cancer du sein et de la maladie d'Alzheimer, les anti-transpirants sont dans le collimateurs des consommateurs. Sans sels d'aluminium, sans paraben, sans phtalates, on ne sait plus à quel déo se vouer. Bio à la Une fait le point.

Les sels d'aluminium, à quoi ça sert ?

Les sels d'aluminium resserrent les pores de la peau afin de limiter la sudation. C'est pourquoi, ils sont très largement utilisés dans les anti-transpirants. Cependant, une étude de l'Afssaps (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) réalisée en 2011 a mis en avant le lien probable entre cancer du sein et anti-transpirants.

Les femmes sont dans la ligne de mire avec un double risque. D'une part, la sudation étant un phénomène naturel et indispensable au bon fonctionnement de l'organisme, la bloquer entraîne une accumulation des toxines dans les glandes sudoripares. Toxines qui peuvent migrer vers les glandes voisines : les glandes mammaires.

Il semblerait également que 18 % des particules d'aluminium présentent dans le déodorant pénètre la peau, notamment lorsque celle-ci présente des irritations ou des lésions dues à l'épilation. Les particules toxiques iraient donc se fixer directement sur les glandes mammaires où elles deviendraient responsables de développement de tumeurs. Des chercheurs de l’Université de Genève ont récemment publié dans le Journal of Applied Toxicology, les résultats d'une étude démontrant le risque que représentent les sels d'aluminium pour les glandes mammaires.

D'autre part, les particules d'aluminium sont fortement soupçonnées de se fixer sur le cerveau et d'être à l'origine de la maladie d'Alzheimer.

Il convient donc d'appliquer une politique de sûreté et de choisir des déodorants certifiés bio dont la composition est dépourvue de sels d'aluminium, mais également de parabens et de phtalates qui sont de dangereux perturbateurs endocriniens.  

Et la pierre d'alun, comment ça marche ?

L'utilisation de la pierre d'alun est d'une simplicité déconcertante. Il suffit de l'humidifier sous l'eau du robinet ou de l'appliquer au sortir de la douche sur une peau humide.

Ses vertus anti-bactériennes et astringentes combattent la transpiration sans la bloquer. En effet, la pierre d'alun resserre les pores de la peau, régulant ainsi la sudation et détruit les bactéries responsables des odeurs.

La pierre d'alun naturelle est constituée de sels de potassium. Si le potassium est une forme hydratée de l'aluminium, il ne connaît en revanche aucune réaction chimique une fois déposé sur la peau. Ainsi, les particules ne la pénètre pas.

Attention cependant à choisir une pierre naturelle ! Les pierres synthétiques, fabriquées à partir de sels d'ammonium issus de l'industrie chimique lourde, présentent les mêmes risques que les déodorants à base de sels d'aluminium.

Les solutions naturelles :

Pour limiter la transpiration, il existe également de petites astuces à connaître :

1- Boire chaud.

Contrairement aux apparences, si les boissons fraîches apportent une sensation de coup de frais immédiat, elles provoquent une réaction contraire. Très rapidement, le corps va devoir se réadapter à la température ambiante et vous allez avoir chaud, très chaud. Prenez exemple sur les Touareg et optez une grande tasse de thé fumant (parfumé à la menthe), c'est bien plus rafraîchissant.

2- Rien ne vaut une bonne douche !

Ou deux, ou trois... Quand on aime, on ne compte pas. Et s'il fait vraiment très chaud, on termine par un jet d'eau froide qui tonifie les tissus et réduit l'effet jambes lourdes.

3- Privilégier les matières naturelles

Exit les tenues moulantes en synthétiques qui supportent mal la sudation. On choisit des tuniques en coton, en lin ou en fibres de bambou à porter sur un pantalon ample, agrémentées d'un chapeau de paille et de tongs en cuir.

Rédaction : Chrystelle Camier
Sources : L'Observatoire des cosmétiques


La rédaction vous propose une sélection de déodorants biologiques :

Commentaires