Laits pour bébé protéinés : attention aux excès !

Petite fille blonde prenant son biberon allongée sur un lit
Le taux de protéines dans les laits infantiles pourrait influencer le surpoids
Par Manon Laplace publié le
3898 lectures

Le choix du lait de bébé pourrait être déterminant pour le futur poids de l’enfant. Selon une étude américaine, plus le taux de protéines dans les préparations infantiles serait élevé, plus le risque d'obésité serait grand.

Plus l'apport protéique des laits pour bébé serait grand plus l’indice de masse corporelle serait élevé vers l’âge de six ans, et les risques d’obésité seraient multipliés par 2,5. C'est en tout cas ce que révèlent les résultats d'une étude menée sur 1 090 enfants et publiée dans l'American Journal og Clinical Nutrition.

Préparés à base de lait de vache, les produits lactés pour les nourrissons de 0 à 12 mois sont naturellement riches en protéines. Bien plus que le lait humain. S'ils sont élaborés de manière à se rapprocher le plus possible de la composition du lait maternel, ces laits contiennent parfois jusqu’à 3,2 fois plus de protéines. Les bébés nourris avec ces préparations infantiles protéinées connaîtraient alors une prise de poids plus rapide lors de la première année de leur vie, avec une ration quotidienne de 6 à 8 grammes de protéines de plus qu’un bébé allaité. Ce qui les rendrait plus enclin à prendre du poids en grandissant.

Aujourd’hui, 15 % des enfants à la maternelle seraient en surpoids. Et le contrôle du poids se jouerait sur deux périodes particulièrement déterminantes selon les chercheurs français de l’étude Fleurbaix Laventie Ville Santé II, un vaste programme pilote d’observation et d’analyse portant sur l’alimentation, l’activité ou l’environnement d’un individu et de leurs conséquences sanitaires. Les premiers mois de la vie et la période suivant les trois ans seraient cruciales convernant le développement de l'enfant et son poids futur. Contrairement à la seconde année, où les risques de stocker de la masse grasse seraient moindres.

Pour l’alimentation des tout-petits il serait donc conseillé, sauf cas particuliers, d’éviter les laits infantiles dont le taux de protéines serait trop élevé. Concernant les enfants de plus de trois ans, la meilleure des recommandations reste d'encourager bébé à avoir une activité physique régulière et de l’habituer à une alimentation saine et variée.


Rédaction : Manon Laplace


Découvrez notre sélection de produits bio pour l'alimentation de bébé

Commentaires