Viande : 10 chiffres chocs que vous ignorez surement

Pavé de steack haché sur lequel est dessiné un point d'interrogation avec des baies de poivre
La viande en 10 chiffres
Par Manon Laplace publié le
16546 lectures

Santé, bien-être animal, environnement. La consommation de viande est décriée sur bien des plans. Entre production énergivore, conditions d'élevage souvent inhumaines et impact négatif sur l'organisme, il semblerait que le steack n'ait plus vraiment la cote. Pour mieux comprendre, et mieux choisir, Bio à la Une révèle 10 chiffres clés sur la consommation de viande à travers le monde. 

Près de 60 milliards d'animaux sont abattus chaque année à travers le monde. Au total, ce sont 900 millions de volailles, 17 millions d’ovins, 24 millions de porcs et 6 millions de bovins qui passent par les abattoirs chaque semaine. Selon les prévisions l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le nombre de bêtes tuées chaque année pourrait atteindre les 110 milliards d’ici à 2050.

La plupart des animaux destinés à la consommation humaine sont issus de l’élevage intensif. En France, 82 % des volailles, 90% des cochons et 99 % des lapins sortent d’un élevage industriel.

286,2 millions de tonnes de viande sont ainsi consommées chaque année, soit près de 9 tonnes par secondes. À l’échelle européenne, cela représente 42 millions de tonnes par an, et 5,8 millions en France.

Les Américains sont les plus gros consommateurs de viande au monde, avec en moyenne 120 kg par habitant et par an, soit l’équivalent de 2 kg par semaine, quand le Fonds mondial de recherche contre le cancer recommande de limiter sa consommation de viande hebdomadaire à 500 g par personne.

Les Chinois sont les plus gros mangeurs de porc au monde, avec une consommation annuelle de 60 millions de tonnes, soit plus de la moitié de la consommation globale.

En France, on estime que 2 à 3 % de la population est végétarienne contre près de 40 % en Inde. Une différence qui s’explique par les préceptes religieux de l’hindouisme, qui prônent le végétarisme. Néanmoins, le végétarisme hindou repose sur des principes philosophiques se fait à différents niveaux, certains n'interdisant que certains types de viande.

Il faut 15 500 litres d’eau pour produit un kg de viande de bœuf. 5 000 litres pour un kilo de fromage, 4 800 litres pour un kilo de porc et 3 900 litres pour un kilo de poulet.

La production d’une calorie animale nécessite quatre fois plus de terres que la production d’une calorie végétale. Selon la FAO, l’élevage emploierait 70 % des terres cultivées.  Ainsi, il faudrait 323 m² de terre agricole pour produire un kilo de viande de bœuf.

Toujours selon la FAO, les trois-quarts des nouveaux pathogènes ayant affecté les humains ces dix dernières années provenaient des animaux ou des produits animaux.

L’élevage serait responsable de 15 % des émissions de gaz à effet de serre (GES). Les ruminants ayant un impact important sur l’environnement de par leur production de méthane. On considère que sur un an, un bœuf aurait le même impact écologique en matière de GES qu’un véhicule parcourant 18 000 kilomètres.

Rédaction : Manon Laplace
Sources : Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture - Globometer - Viande.info - CREDOC

 

La rédaction vous propose une sélection de produits bio végétariens

Commentaires