Une nouvelle étude confirme les effets bénéfiques du bio sur la santé

cagette de légumes et étiquette portant la mention
Les produits bio sont meilleurs pour la santé, une étude britannique le prouve
Par Manon Laplace publié le
14589 lectures

Selon une récente étude publiée dans le British Journal of Nutrition, les aliments bio seraient effectivement meilleurs sur le plan nutritionnel que les produits issus de l’agriculture conventionnelle.

La demande croissante des consommateurs en produits biologiques est souvent motivée par l’idée qu’ils sont meilleurs pour la santé. Pourtant, de récentes études avaient estimé que, faute de données suffisantes, il n’était pas explicitement prouvé que les aliments bio présentent plus de bienfaits pour l’organisme que les denrées produites de manière conventionnelle. À la demande de la Commission européenne et du Sheepdrove Trust, organisme engagé en faveur de l’agriculture biologique, les scientifiques de l’université de Newcastle au Royaume-Uni ont fait la synthèse de quelque 343 études scientifiques portant sur la valeur nutritionnelle des produits bio.

Les chercheurs ont ainsi comparé les bienfaits santé des fruits et légumes, céréales, produits laitiers et viandes bio par rapport aux produits classiques. Et les produits bio seraient effectivement plus riches sur le plan nutritionnel selon les résultats de cette méta-étude publiée dans le British Journal of Nutrition. “[Ces études] révèlent une différence de composition significative entre les cultures bio et non-bio”, indique le rapport.

Jusqu’à 69 % d’antioxydants en plus

Ainsi, les fruits et légumes bio compteraient jusqu’à 69 % d’antioxydants en plus que les aliments classiques, plus traités. Pour les experts, il faudrait une à deux portions quotidiennes supplémentaires de fruits et légumes conventionnels pour obtenir les mêmes bénéfices en terme d'antioxydants. Or les antioxydants, très efficaces contre les radicaux libres, sont indispensables à la lutte contre le vieillissement des cellules et réduisent les risques de développer certains cancers et maladies cardiovasculaires ou neurodégénératives.

Des taux de résidus toxiques inférieurs

Les résultats de l’étude confirment également la moindre contamination des aliments biologiques aux métaux lourds et aux pesticides. Les fruits, légumes et céréales bio présenteraient par exemple une concentration près de deux fois moins importante en cadmium, un élément reconnu toxique depuis les années 50 susceptible notamment d'entraîner des lésions irréversibles au foie et aux reins. Mais le cadmium n’est pas le seul composé concerné. En plus de niveaux d’azote inférieurs dans les produits bio, le rapport d’étude fait état de 30 % de nitrate et 87 % de nitrite en moins. Plus encore, les aliments bio présentent en moyenne jusqu’à quatre fois moins de résidus d’insecticides, fongicides, herbicides et pesticides en tous genres.


Pour le Professeur Carlo Leifert, co-auteur de l’étude, « Le débat bio contre non-bio court depuis maintenant des décennies, mais les preuves qu’apporte cette étude sont irréfutables : les aliments bio contiennent beaucoup d’antioxydants, et moins de métaux lourds ou de pesticides. » Il s’agit désormais de mettre en oeuvre des programmes d’accompagnement et d’analyse permettant de quantifier l’impact de l’alimentation bio sur la santé, estime le chercheur.

Rédaction : Manon Laplace
Source : British Journal of Journal of Nutrition

Commentaires