5 alternatives naturelles au sucre blanc

sucre en poudre et morceaux de sucre bruns et blancs
5 alternatives naturelles au sucre blanc
Par Manon Laplace publié le
36694 lectures

En plus de n'avoir pas le moindre intérêt nutritionnel pour l'organisme, le sucre blanc est pronfondément néfaste sur le plan sanitaire. Bio à la Une revient sur cinq alternatives naturelles au sucre raffiné, pour allier plaisir et santé.

Les produits raffinés sont pauvres en nutriments et n’apportent que des calories vides, c’est un fait. Mais ce n’est pas la seule tare du sucre blanc, qui, plus que de ne rien apporter à l’organisme, lui est néfaste. Inutile en effet de revenir sur les méfaits du sucre tels que la dépendance alimentaire, le diabète, l’obésité ou les maladies cardiovasculaires. Pourtant, la consommation de sucre blanc reste anormalement élevée dans les pays industrialisés, et notamment en France. En effet, les hexagonaux sont passés de 5 kg consommés par personnes et par an au début des années 1900 à 35 kg aujourd’hui, contre 75 pour les américains alors que la moyenne mondiale avoisine les 20 kg.

Purifié et blanchi, le sucre raffiné a perdu toutes ses propriétés nutritives et est composé à 99 % de saccharose, qui le rend particulièrement propice au développement des bactéries bucco-dentaires et intestinales. Face à une consommation excessive de produits sucrés, les autorités sanitaires commencent à tirer la sonnette d’alarme, à l’instar de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) qui recommande de diminuer de 25 % sa consommation quotidienne de sucres simples. Si les aliments sucrés restent à consommer avec modération dans le cadre d’une alimentation saine, il existe néanmoins des alternatives au sucre blanc, plus naturelles et plus intéressantes sur le plan nutritionnel.
 

Le sucre de canne complet ou sucre intégral

S’il reste à consommer avec modération, le sucre de canne non raffiné, aussi appelé sucre complet ou intégral, reste bien meilleur que le sucre blanc. Ayant échappé au divers processus de blanchiment, ce sucre a conservé les minéraux, vitamines et substances protéiques naturellement présents dans la canne à sucre. Il contient quarante fois plus de fer que le sucre blanc, ce qui lui confère sa couleur caramel. Mais se sucre complet est également beaucoup plus riche en potassium, magnésium et calcium que son homologue raffiné qui en est presque totalement dépourvu à cause des traitements subis. Mieux encore, les oligo-éléments qu’ils contient réduisent le risque de caries par 15 par rapport au sucre blanc, véritable fléau pour les dents. Attention toutefois à ne pas confondre sucre intégral et sucre roux, le dernier n’étant autre que du sucre raffiné coloré avec du caramel !

Le miel 

Malgré son index glycémique presque aussi élevé que celui du sucre, le miel reste moins calorique, et incroyablement plus sain. Riche en vitamines, minéraux et antioxydants, il est un atout santé incontestable. On lui reconnaît notamment d’importantes propriétés antibactériennes, une action stabilisante sur la microflore intestinale, ainsi qu’un rôle préventif dans la formation de certaines pathologies tels que les cancers ou les maladies neurodégénératives. Sur le plan culinaire, ce produit de la ruche présente l’avantage de se marier aussi bien avec les mets sucrés que salés. On aurait donc tort de s’en priver.

La stévia

Originaire d’Amérique du Sud, la stevia ribaudiana a la particularité d’avoir un pouvoir sucrant 300 fois plus élevé que le sucre. Une propriété qui en fait un édulcorant naturel particulièrement prisé des diabétiques et des personnes en surpoids depuis qu’elle a été autorisée par l’Europe en tant qu’additif alimentaire en 2011. Dans le commerce, on trouve la stévia sous forme de poudre ou sous forme liquide qui ont toutes les deux l’avantage de supporter la cuisson. Néanmoins, malgré sa très faible valeur calorique, la stévia reste boudée par certains gourmands qui n’apprécient pas l’amertume de son arrière-goût de réglisse.

Le sirop d’érable

Riche en manganèse, en zinc et en vitamine B, ce sirop n’est autre que de la sève d’érable n’ayant subi aucune autre transformation que la cuisson. Plus naturel et avec un index glycémique plus faible, il est plus riche que le sucre blanc en terme de nutriments. Son principal sucre étant le sucrose, il reste toutefois à consommer avec modération, d’autant plus qu’il aurait un effet diarrhéique lorsqu’il est consommé en trop grande quantité.

La sève de bouleau

Encore très consommé en Europe il y a une cinquantaine d’année, la sève de bouleau ne fais plus partie de nos habitudes alimentaires. Pourtant, la sève de bouleau est une alternative extrêmement intéressante au sucre raffiné. Tout d’abord parce qu’elle est, entre autres, source de vitamine C, de calcium, de magnésium, de potassium, de cuivre, de fer, de zinc, d’antioxydants, et la liste est encore longue. Une richesse en nutriments qui lui confère notamment des propriétés analgésique, diurétique et anti-inflammatoire.

 

Rédaction : Manon Laplace

 

Découvrez notre sélection de produits bio pour remplacer le sucre blanc

Commentaires