Boire du thé vert aide à réduire les risques de cancer

tasse de thé vert, feuilles fraîches et feuilles séchées
Boire du thé vert aide à réduire les risques de cancer
Par Manon Laplace publié le
11381 lectures

Selon une récente étude américaine, un antioxydant contenu dans le thé vert pourrait permettre d'inhiber une enzyme liée au développement de certains cancers.

Maintes fois ont été soulevés les liens entre alimentation et cancers. Plus précisémment, le thé vert est depuis longtemps considéré comme un aliment santé.  Néanmoins, rien jusque-là ne permettait d’établir précisément le mécanisme par lequel le thé vert pourrait réduire les risques de développer la maladie.

Récemment, les travaux de scientifiques de l’Institut de recherches biomédicales du Centre Harbor-UCLA de Los Angeles ont permis de faire la lumière sur ces processus. Les résultats de leur étude, publiés dans le journal Metabolomics, ont souligné l’action d’un composé du thé vert capable de modifier le métabolisme des cellules cancéreuses. Il s’agit de l’épigallocatéchine gallate (EGCG), un puissant antioxydant contenu dans le thé vert.

Selon les chercheurs, cet antioxydant pourrait interférer avec une enzyme, dite lactate déshydrogénase (LDH). Les chercheurs ont observé que le nombre de ces enzymes augmentait considérablement avec l’apparition de cancers, dont celui du pancréas. Un phénomène qui s’explique par l’action des LDH qui encourage la formation des cellules cancéreuses.

Or, l’EGCG permettrait d’inhiber l’activité des enzymes LDH et ainsi de perturber le développement des cellules cancéreuses. Preuve que l’alimentation peut jouer un rôle important dans le développement ou non de certains des grandes maladies de notre temps. Pour Wai-Nang Lee, co-auteur de l’étude, “Cette étude ouvre la voie à des recherches d’un nouveau genre sur le cancer. Elle doit pousser à s’intéresser au pouvoir de l’alimentation en matière de développement ou d’inhibition du cancer.

L’EGCG contenu dans le thé vert pourrait donc réduire le risque de développer certains cancers, mais également s’avérer efficace pour lutter contre les troubles neurodégénératifs comme Alzheimer ou Parkinson.

Attention toutefois à ne pas choisir n'importe quel thé vert. S’il est décaféiné, sa teneur en EGCG sera nettement moins élevée. Par ailleurs, une récente étude a démontré que le produits bio contenaient jusqu’à 69 % d’antioxydants en plus que les produits conventionnels, on choisit donc un thé vert issus de l’agriculture biologique.

 

Rédaction : Manon Laplace

Découvrez notre sélection de thés verts bio

Commentaires