Moustiques : quelles méthodes naturelles pour les chasser

Par Manon Laplace publié le
9553 lectures

Le moustique, ennemi juré de nos étés. Pour le chasser sans avoir recours aux insecticides chimiques, il existe des solutions naturelles et efficaces.

C’est l’été, sans doute la saison préférée des vacanciers. Voyage, plage, siestes, soirées en plein air, pendant deux mois, tout se prête à la détente. Tout ou presque. Difficile en effet de se relaxer avec cet insupportable bourdonnement qui nous frôle l’oreille le soir ou ces horribles piqûres qui démangent atrocement.

Premier réflexe pour s’éviter ce genre de désagrément, se ruer sur les diffuseurs, les sprays ou autres anti-moustiques classiques. Mais le plus souvent, ces répulsifs ont recours au DEET (N,N-diéthyl-3-méthylbenzamide), un composé chimique dont la structure est proche de celle des insecticides dit organophosphorés qui sont des neurotoxiques reconnus.

Si les anti-moustiques classiques restent indispensables dans certaines régions du monde frappées par des maladies telles que la dengue ou le paludisme, ils ne sont pas toujours nécessaires dans des pays comme la France. D’autant qu’il existe bon nombre d’alternatives naturelles.

La moustiquaire

Ça a beau sembler évident, beaucoup n’ont pas le réflexe d'installer des moustiquaires et s'en donnent à coeur joie avec des répulsifs chimiques polluant et nocifs pour la santé, surtout celle des enfants. C’est pourtant la solution la plus efficace et la plus durable pour fermer votre intérieur aux moustiques.

Le piège fait-maison

Plutôt que de se lâcher sur l’anti-moustique chimique, il est possible de constituer un piège contre ces insectes, avec seulement quelques ingrédients, et un peu d’huile de coude. Pour cela on fait chauffer 20 cl d’eau dans lesquels on ajoute 50 g de sucre brun. Une fois le mélange refroidi, on le verse dans la base d’une bouteille coupée en deux. On saupoudre alors 1 g de levure de bière sur l’eau sucrée, sans mélanger. On retourne alors la partie supérieure de la bouteille, de façon à ce qu’elle forme un entonnoir qui piègera les moustiques. Il suffit alors d’envelopper la bouteille de papier noir de manière à ce que la lumière n’entre pas. Les moustiques, attirés par la fermentation du mélange devraient entrer dans la bouteille sans pouvoir en sortir.

Les huiles essentielles

En diffuseur, en bougie, sur les draps ou simplement en déposant quelques gouttes sur les parties du corps exposées, certaines huiles essentielles sont redoutables pour repousser les moustiques. Parmi les plus efficaces, l’huile essentielle de citronnelle. Elle est utile tant pour tenir les moustiques à distance que pour apaiser les piqûres. Pour plus d’intensité en tant que répulsif, on la mélange avec des huiles de cèdre et de géranium. De la même façon, l’huile essentielle d’eucalyptus citronné déplaît aux moustiques qui ne devraient pas s’y risquer. Si l’on opte pour l’application cutanée, il reste toutefois important de faire attention à diluer les huiles dans un peu d’eau si l’on a la peau sensible.

Les plantes

Parmi les plantes que vous pouvez cultiver dans la maison pour maintenir les moustiques à l’écart on retrouve évidemment la citronnelle, mais aussi la mélisse, le basilic, le géranium, la verveine citronnelle ou le thym citron. C’est l’odeur de ces plantes qui importune ces bestioles ailées, les dissuadant de venir piquer. On les dispose donc dans les coins stratégiques : balcons, rebords de fenêtres ou tout autour de la terrasse. 

 

Rédaction : Manon Laplace

La rédaction vous propose une sélection de produits bio pour lutter contre les moustiques

Commentaires