Des fruits rouges surgelés à l'origine d'une série de cas d'hépatite A

fruits rouges déposés dans des boites en plastique
Des fruits rouges surgelés à l'origine d'une série de cas d'hépatite A
Par Mathieu Doutreligne publié le
9017 lectures

1300 cas d'hépatite A ont été recensés depuis janvier 2014 dans 11 pays de l'Union Européenne. L'EFSA pointe du doigt les conditions d'hygiène des usines de transformation des fruits rouges congelés.

L'été est la saison des fruits rouges. C'est durant cette période de l'année qu'ils sont récoltés puis commercialisés. Ou bien congelés et commercialisés dans les rayons surgelés des supermarchés afin que vous puissiez profiter de leurs bienfaits et de leur saveur tout au long de l'année.

Cependant, l'Agence de Sécurité Sanitaire Européenne (EFSA) a mis en évidence la responsabilité de fruits rouges surgelés dans une épidémie d'hépatite A.

De nombreux cas d'hépatite A rencensés dans différents pays d'Europe

Après des premiers soupçons portés sur l'Italie, il est apparu à l'EFSA que cette épidémie était véhiculée par des fruits rouges congelés en provenance de l'Union Européenne. En effet, on compte d'ores et déjà 1300 cas d'hépatite A en Europe et notamment en France, en Allemagne, en Norvège, aux Pays-Bas, en Suède et au Royaume-Uni depuis janvier 2013.

L'hépatite A (HAV) est une maladie infectieuse occasionnée par un virus qui attaque le foie. Celui-ci est généralement transmis par l'ingestion d'eau ou de nourriture souillée par des matières fécales de personnes infectées.

Ce virus serait donc entré en contact avec les baies entre leur cueillette et leur conditonnement. Et pourtant, les très basses températures ont pour réputation d'anéantir les virus. En réalité, certains sont plus résistants que d'autres et le froid stoppe simplement leur prolifération. Aussi, dès qu'ils se retrouvent à température ambiante, les virus se développent de plus belle. D'où l'importance de ne surgeler que des aliments de qualité débarrassés des impuretés, et de ne surtout pas rompre la chaîne du froid.

Comment éviter la contamination ?

Des mesures drastiques ont été mis en place afin de lutter contre la propagation de l'hépatite A. Les industriels sont tenus de veiller aux conditions d'hygiène qui entoure le processus de conditionnement des fruits, de la cuillette à la commercialisation, et de pratiquer des contrôles sanitaires réguliers.

Cependant, ce type de produits à date de péremption longue peut se conserver longtemps avant d'être consommé. Aussi, il est fort probable que de nouveaux cas se déclarent dans les années à venir, occasionnés par des lots déjà vendus.

Il est donc recommandé aux consommateurs d'utiliser ces fruits dans des préparations qui nécessitent une cuisson et non crus, pour éviter de contracter l'hépatite A.

Encore une bonne raison de consommer bio, local et de saison !

Rédaction : Chrystelle Camier

Commentaires