8 solutions pour des artères en pleine santé

homme sautant sur une route pavée bordée d'herbes hautes
8 conseils pour des artères en pleine santé
Par Manon Laplace publié le
20356 lectures

Les maladies cardiovasculaires sont l'un des principaux maux de notre époque. Pour prendre soin de ses artères en amont, une bonne hygiène de vie est indispensable et certains gestes particulièrement indiqués.

Selon les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les maladies coronariennes sont la principale cause de morbidité et de mortalité au monde. Souvent à cause d’une mauvaise hygiène de vie, les artères s’encrassent. C’est l’athérosclérose. Parmi les facteurs de risques figurent la sédentarité, le tabagisme ainsi que l’obésité, le diabète ou l’hypertension artérielle. Autant de maux qu’il est, dans la plupart des cas, possible de prévenir par le biais d’une alimentation adaptée.

1 Réduire ses apports en sel

Dans la majeure partie des pays industrialisés, l’apport journalier en sel se situe entre 9 et 12 grammes par personne. Or, selon les recommandations de l’OMS, il ne faudrait pas dépasser les 5 grammes quotidiens. Réduire sa consommation de sel serait l’un des moyens les plus efficaces de faire baisser la tension artérielle et, ainsi, limiter le risque de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux.

2 Faire le plein de vitamine B

Il a été prouvé qu’une alimentation suffisamment riche en vitamine B6 permettait d'abaisser la tension artérielle, et a contrario, qu’une carence en vitamine B6 était souvent associée à un durcissement des artères. Pour s’assurer des apports suffisants, mieux vaut se tourner vers les aliments riches en vitamine B, souvent plus efficaces que les compléments alimentaires. La levure alimentaire est l’ingrédient qui en concerntre le plus, avec 4,2 mg pour 100 g. Les abats, le saumon, la banane, le riz complet, le quinoa, les noix, l’avocat, le lieu noir ou la morue figurent également parmi les principales sources de vitamine B6.

3 Prendre goût à l’ail

En plus des vertus anti-cancer qu’on lui prête, l’ail est reconnu pour prendre soin du système cardiovasculaire. En 2008, une méta-étude portant sur les propriétés de ce bulbe démontrait son rôle dans l’abaissement de la tension artérielle pour les personnes souffrant d’hypertension. Une action induite par certains de ces composés actifs, dits sulfurés (qui contiennent un ou plusieurs atomes de soufre), dont le pouvoir antioxydant est bénéfique notamment à la santé des vaisseaux. Pour prévenir et ralentir la formation de la plaque sur la paroi des artères, il est donc conseillé d’avoir une consommation régulière en ail.

4 Cuisiner avec de l'oignon

Tout comme l’ail, l’oignon frais est réputé pour inhiber l’encrassement des artères, réduisant le risque de caillots, d’obstruction et d’accidents cardiovasculaires. Aliment anti-cholestérol aux propriétés antioxydantes, l’oignon, s’il est consommé régulièrement, protège les artères du vieillissement prématuré.

5 Boire du jus de grenade

Selon les résultats de différents travaux de recherche et essais cliniques, la consommation régulière de jus de grenade pourrait aider à prévenir l’hypertension artérielle et le développement de l’athérosclérose. Riche en actifs antioxydants, la grenade pourrait réduire la plaque qui obstrue les artères jusqu’à 25 %. Très riche en potassium, en acide folique et en vitamines, ce fruit est un précieux allié santé.

6 Relever ses plats au curcuma

Puissant anti-inflammatoire et antioxydant, le curcuma présente de nombreux bienfaits, comme celui de prévenir le dépôt de plaque sur la paroi des artères. Plus encore, cette épice agit pour réduire le taux de cholestérol dans le sang et fluidifie la circulation sanguine ce qui lui confère une action à la fois préventive et curative sur certains troubles vasculaires.

7 Redécouvrir le sésame

Particulièrement plébiscitée en ayurveda (médecine traditionnelle indienne), l’huile de sésame est employée pour traiter bon nombre de maladies chroniques parmi lesquelles le diabète, la migraine ou l’athérosclérose. En favorisant le bon cholestérol, le sésame a une action protectrice sur les artères qu’il prévient de l’obstruction.

8 Faire la part belle à l’avocat

Jugé trop gras, l’avocat est souvent considéré à tort comme inadapté à une alimentation équilibrée. Bien au contraire, il est constitué de “bonnes graisses” et contribue à lutter contre le mauvais cholestérol. Également très riche en vitamines B, il favorise le bon fonctionnement des cellules nerveuses et cérébrales.

 

Rédaction : Manon Laplace

Commentaires