WildLeaks : la plateforme des défenseurs anonymes de l’environnement

Trois hommes portant des masques anonymous
Wildleaks invite les lanceurs d'alerte anonymes à dénoncer les crimes contre l'environnement
Par Manon Laplace publié le
4475 lectures

Après WikiLeaks pour les affaires politiques et sociétales, un nouveau lanceur d’alerte, écolo cette fois, anime la toile. WildLeaks, ou comment devenir un défenseur anonyme de la faune et la flore.

WildLeaks est une plateforme collaborative qui propose aux citoyens de dénoncer anonymement les crimes environnementaux commis contre la faune sauvage et les forêts. Le projet est né en février 2014 de l’Elephant Action League (EAL), une organisation californienne de lutte contre le braconnage.

Identifier et poursuivre criminels et trafiquants qui baffouent les lois environnementales et sont trop souvent impunis. Voilà le but affiché par WildLeaks. Plus encore, la plateforme a l’ambition de dénicher les hommes d’affaire et responsables politiques corrompus qui sont à la tête de ces réseaux. "Les crimes contre la faune sauvage sont très souvent inaperçus, contestés, et les personnes n'en parlent pas. Avec cette plateforme, les témoins civils de ces crimes peuvent jouer un rôle crucial dans la lutte, sensibiliser et soutenir la justice" soutient Andrea Crosta, fondateur de WildLeaks.

Collaborative, cette plateforme permet à tout un chacun de dénoncer les actes écocides auxquels il assiste, faisant le lien entre les lanceurs d’altertes et certains membres d’ONG, juristes, journalistes et professionnels de la sécurité qui se chargent alors de vérifier les informations et de transformer les témoignages en actions concrètes.

Depuis sa création, WildLeaks a déjà recueilli près d’une trentaine d’alertes susceptibles d’induire un recours en justice, notamment pour des cas de déforestation illégale ou de trafic d’animaux sauvages. Des actions dont le réel coût environnemental et humain n’est pas toujours mesuré. “Derrière un simple bibelot en ivoire en vente à Shanghai ou à Hong Kong, une personne se fait tuer en Afrique, une épouse perd son mari, un enfant devient orphelin ou soldat.” dénonce WildLeaks.

Site de WildLeaks : wildleaks.org

Rédaction : Manon Laplace

Commentaires