Que cachent les produits panés de nos supermarchés ?

Bâtonnets de poisson pané et ramequin de ketchup déposés sur une table en bois
Que contiennent vraiment les produits panés de la grande distribution
Par Manon Laplace publié le
10830 lectures

Dans son numéro du mois de septembre, le magazine 60 millions de consommateurs de publie un dossier sur la qualité nutritionnelle de 100 produits du quotidien. Zoom sur les aliments panés.

“24 panés au banc d’essai : sous la panure, du filet ou des déchets ?”, telle est la question posée par 60 millions de consommateurs, la revue de l’Institut national de la consommation (INC). Parmi les références autopsiées, les aliments panés. 12 cordons bleus, 8 bâtonnets et 4 croquettes de poisson ont été décortiqués pour faire la lumière sur leur composition, leur valeur nutritionnelle et la fiabilité de leur étiquetage. Pour l’analyse de ces produits, largement présents dans les placards des ménages français, la revue parle de “résultats très corrects, même si les ingrédients utilisés sont loin d’être tous appétissants”. Bio à la Une revient sur cette conclusion qui sonne comme une contradiction.

Plumes, os et cartilage dans les cordons bleus

En plus des nombreux additifs alimentaires relevés dans la totalité de ces produits industriels, les analyses ont révélé la présence d’ingrédients “pas toujours très nobles”.
C’est le cas des plumes, fragments d’os et de cartilages contenus dans la farce de certains cordons bleus. Bien que peu ragoûtant, ce genre de composition n’en est pas frauduleux pour autant. Ces ingrédients étant autorisés dans une certaine limite.

Pour mieux choisir ses produits, mieux vaut donc décortiquer les étiquettes. Si le produit est préparé à partir de “filets traités en salaison”, le morceau de viande utilisé devrait être de meilleure qualité, ou du moins plus noble. Si en revanche il s’agit d’une “préparation à base de viande de dinde traitée en salaison reconstituée”, il y a fort à parier que l’amas de viande recomposée comporte quelques éléments indésirables.

Composition floue pour les bâtonnets de poissons

Sur les 8 marques de bâtonnets de poissons analysées, seules trois indiquaient clairement l’espèce utilisée, à savoir Golden Seafood, Iglo et Casino précisant qu’il s’agit de filets de poisson. Pour les autres, parmi lesquelles la marque Findus et les marques distributeurs Leader Price et Auchan, les bâtonnets se composent de chair et non de filets, ce qui correspond souvent à des chutes de piètre qualité. Plus encore que d’utiliser des rebus de chair, les fabricants des bâtonnets discount de la marque Top Budget ne renseignent même pas le type de poisson dont il s’agit.

Comme pour les plumes dans les cordons bleus, 60 millions de consommateurs relève la présence d’arêtes et de peau de poisson dans deux marques de poisson pané. Tandis que les bâtonnés présentent une quantité de poisson jugée satisfaisante, ce n’est pas le cas de la plupart des croquettes analysées. Leur plus faible teneur en chair est synonyme de manque de protéine dans le produit, en faisant un aliment peu intéressant sur le plan nutritionnel.

Des produits trop gras

Le manque d’ingrédients “nobles” dans la composition de certains produits entraîne l’ajout de matières grasses. Ainsi, les croquettes présentent près de 8,6 g de graisses pour 100 g. La panure, élément commun à tous les produits étudiés, reste la partie la plus grasse et est essentiellement composée d’huiles de tournesol et de colza. Une importante teneur en graisses , souvent aggravée par l’adjonction de matière grasse lors de la cuisson des produits.


La rédaction vous propose sélection de poissons panés bio et sains

Commentaires