Monsanto espère gagner 4 milliards de dollars en vendant son soja OGM aux producteurs de coton et maïs

Champg de soja OGM
Monsanto espère gagner 4 milliards de dollars en vendant son soja OGM aux producteurs de coton et maïs
Par Mathieu Doutreligne publié le
4513 lectures

Dans sa course à la rentabilité, Monsanto, spécialiste des OGM et des pesticides, désire convaincre les producteurs de coton et de maïs du monde entier de cultiver son soja OGM. Une telle opération ferait gagner 4 milliards de dollars à la firme.

À l’heure où les ventes nettes totales de la multinationale sont stables d’une année à l’autre, à hauteur de 4,25 milliards de dollars sur un trimestre, l’entreprise de produits agrochimiques basée à Saint-Louis aux États-Unis a annoncé une augmentation de ses bénéfices de 4 milliards de dollars (environ 3.1 milliards d’euros) sur les 5 prochaines années.

Une telle progression serait réalisable en convaincant les producteurs de maïs et coton de cultiver du soja OGM, bien plus rentable pour les exploitants. Pour ainsi faire, la firme américaine va devoir s’attaquer aux agriculteurs du monde entier, en particulier ceux des pays en voie de développement économique pour faire de cette décennie, celle de la graine de soja.

Que fait une entreprise dont les ventes stagnent ? Réponse : elle innove. Monsanto est une société qui, d’un certain point de vue, vit avec son temps. Elle essaie de rentabiliser au maximum son activité pour engendrer des bénéfices. Toujours plus de bénéfices. Et lorsque les bénéfices stagnent, elle doit imaginer de nouvelles méthodes pour les faire croître à nouveau. Le capitalisme, la course à la compétitivité, la recherche du profit, les règles dictées par les actionnaires. Vous connaissez ce genre de discours et vous imaginez facilement que les choses se corsent lorsque ces concepts sont introduits dans le monde de l’alimentation et de la santé. Il est alors intéressant de comprendre pourquoi Monsanto s'attaque massivement au soja.

Cette année, l’agriculture du soja se porte bien à l’échelle mondiale. 33.9 millions d’hectares de terre ont été ensemencés contre 30.6 millions en 2013, soit une augmentation de 3.3 millions d’hectares. Quand à lui, le maïs a perdu du terrain en passant de 38.2 millions d’hectares cultivés en 2013 à 36.6 cette année, soit une baisse des surfaces de culture de 1.6 millions d’hectares.

Ces évolutions ont donné des idées à Monsanto qui s’est intéressé de près à pas moins de 40 millions d’hectares de terre. Des surfaces sur les 5 continents vouées à la culture du maïs et du coton qui seraient susceptibles d’accueillir des cultures du soja OGM de la firme.

C’est grâce à “l’efficacité” du Roundup Ready et au prix élevé du soja sur le marché au cours des dernières années que Monsanto espère pouvoir convaincre les agriculteurs de maïs et de coton de faire la transition vers le soja. Reste à savoir si les agriculteurs seront séduis par l’appât du gain au profit de la santé des consommateurs qui achèteront leur produit, si toutefois ces derniers font le choix de manger (directement ou indirectement) des produits OGM.

Source : bizjournals.com

Commentaires