Allergies alimentaires, l'Europe veut plus de transparence dans les restaurants

Menu restaurant
L'Union européenne veut plus de transparence sur l'étiquetage des denrées alimentaires
Par Manon Laplace publié le
2359 lectures

Les produits susceptibles de causer intolérances ou allergies alimentaires devront être mentionnés par les exploitants de la chaîne agroalimentaire à compter du mois de décembre selon un règlement de l’Union européenne.

Pour la sécurité du consommateur, les différents acteurs de la chaîne agroalimentaire, restaurateurs inclus, seront tenus de signaler la présence d’allergènes dans les produits distribués. C’est ce qu'impose un règlement du Parlement européen et du Conseil entré en vigueur en décembre 2011 et dont les délais d’application prennent fin à compter du 13 décembre 2014.

Cet ensemble de textes tend à améliorer la transparence de l’étiquetage alimentaire. Tous les éléments susceptibles d’induire des intolérances ou des allergies devront être systématiquement mentionnés.

Les restaurants et services de restauration collective devront ainsi afficher la présence de gluten, lactose, fruits à coques ou autres allergènes possibles dans leurs plats.

De la même façon, la Commission européenne veut améliorer la lisibilité de certains produits pour le consommateur. En précisant par exemple si un plat est adapté ou non à un régime végétarien ou végétalien.

 

Commentaires