Pari tenu : il récolte 2 millions de dollars pour nettoyer les océans

Boyan Slat, fondateur de The Ocean Cleanup, dans son bureau aux Pays-bas
L'étudiant de 20 ans a récolté 2 millions de dollars pour nettoyer les océans des déchets plastiques
Par Manon Laplace publié le
5294 lectures

Boyan Slat a imaginé des barrages flottants pour nettoyer les océans des déchets plastiques. Pour son projet, l'étudiant de 20 ans a réuni 2 millions de dollars grâce au financement participatif.

Nettoyer les océans en installant des barrages-entonnoirs capables de récolter les déchets plastiques. Voilà l’ambitieuse idée de Boyan Slat, jeune néerlandais de 20 ans dont Bio à la Une vous parlait il y a quelques mois.

2 millions de dollars lui étaient alors nécessaires pour mener à bien le projet The Ocean Cleanup. Somme désormais réunie grâce à une collecte de fonds lancée depuis la présentation du projet en juin dernier. Avec la participation de plus de 38 000 donateurs originaires de 160 pays différents, l'entreprise a récolté plus que les 2 millions de dollars initialement prévus.

Un capital qui permet au jeune étudiant en ingénierie aérospatiale et ses équipes de lancer la construction des prototypes. Selon le jeune entrepreneur, trois ans d’essais seront nécessaires avant de pouvoir aboutir à des barrages fonctionnels susceptibles d’être installés en pleine mer.

Pendant la première année, temps estimé pour la construction du premier modèle, l’équipe prévoit une série d’expéditions visant à récolter des données océanographiques essentielles au fonctionnement des collecteurs de déchets. Positionnés en fonction des courants qui assemblent les amas de déchets dans des zones maritimes précises, les barrages devront récolter les détritus sans nuire à la faune et la flore marines.

Ambitieux, ce projet est néanmoins jugé utopique par certains scientifiques. C’est notamment le cas de Bruno Tassin du Laboratoire eau environnement et systèmes urbains (LEESU), interrogé par le magazine Rue 89. Selon lui, The Ocean Cleanup ne prendrait pas le problème dans sa globalité. En plus de ne pouvoir nettoyer qu’une infime partie des rebus, les barrages ne s’attaqueraient qu’aux détritus de plus de 2 cm. Or, la plupart des déchets accumulés dans les océans se dégradent, rejetant des micro-plastiques hautement nuisibles pour les écosystèmes marins et très difficiles à saisir.

Si les solutions que pourrait offrir le projet de Boyan Slat sont sans doute infimes par rapport à l'étendue du problème, il n’en est pas moins louable. S’il est opérationnel, rien n’empêche de penser qu’il peut s’agir d’un début de réponse aux graves enjeux écologiques que représente la gestion de nos déchets.

 

 

Découvrez aussi le court métrage engagé de l'artiste Chris Jordan pour dénoncer l'impact de la polution marine sur les oiseaux

MIDWAY a Message from the Gyre : a short film by Chris Jordan from Midway on Vimeo.

Commentaires