Les secrets de la masturbation féminine et ses bienfaits pour la santé

La masturbation féminine est bonne pour la santé
Les secrets de la masturbation féminine et ses bienfaits pour la santé
Par Manon Laplace publié le
134537 lectures

Les femmes qui se masturbent : vaste sujet qui fait encore rougir, à tort. Réjouissez-vous mesdames, s'adonner à des plaisirs solitaires présente plus d'un bienfait. Parce qu'il n'y a vraiment plus de mal à se faire du bien, Bio à la Une vous révèle les vertus de la masturbation féminine .

L'onanisme, à savoir la pratique de la masturbation, a longtemps été considéré comme un vice tenu responsable de certains troubles mentaux ou nerveux. Si le sujet est majoritairement dédiabolisé aujourd'hui, il reste un tabou. En particulier pour les femmes pour qui l'acte est souvent jugé honteux.

Dans les années 1990, 42 % de la population considérait encore que la masturbation pour une personne en couple était une pratique perverse. Une stigmatisation de l’acte solitaire qui tend à s’atténuer. Mais on loue encore peu les bienfaits de la masturbation, pourtant nombreux.

Réduire le stress

La masturbation, au même titre que l’acte sexuel, permet de se détendre. C’est un fait . Le relâchement s’explique par la libération de l’endorphine. Une hormone du plaisir qui apporte un sentiment de relaxation et de bien-être. S'octroyer un moment de plaisir solitaire permet de relacher les tensions physiques aussi bien que psychologiques.

Mieux dormir

La masturbation favorisant la détente et permet également de dormir mieux. En atteignant l’orgasme l’endorphine est libérée. Il est alors plus facile de s'endormir et le sommeil est plus profond.

Améliorer le rythme cardiaque

En faisant monter le plaisir, la masturbation augmente le rythme cardiaque. Une sollicitation qui est bénéfique à la santé cardiovasculaire.

Booster le sexe à deux

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’onanisme n’est pas uniquement un plaisir égoïste. En se masturbant, une femme apprend à découvrir son corps et à se l’approprier. Une pratique qui lui permet de cerner ses mécanismes d’excitation pour mieux guider son partenaire.

Selon les résultats de travaux scientifiques, les femmes qui s’autorisent à jouer en solo de temps à autre auraient une sexualité plus épanouie et jouiraient plus facilement avec leur amant.

Faire passer la migraine

Pas ce soir, j’ai mal à la tête”. Sans doute l’excuse en matière de sexe la plus éculée. Et infondée. Les hormones libérées lors de l’acte sexuel ou la masturbation ont des vertus analgésiques. En d’autres termes, elles permettent d’apaiser certaines douleurs comme les maux de tête.

Prévenir certains désagréments liés à l’âge

Avec l’âge, le corps des femmes change. Et il en va de même pour leurs organes intimes. Entre apports d’eustrogènes moins réguliers et sécheresse vaginale, il est parfois difficile de se réapproprier sa féminité en vieillissant. La masturbation, qui active certaines réponses neuronales peut palier cette situation en favorisant la lubrification naturelle et stimulant le clitoris.

Commentaires