5 eaux de cuisson à garder absolument

Les bienfaits des eaux de cuisson
6 eaux de cuisson à garder absolument
Par Manon Laplace publié le
93040 lectures

Pour éviter de gaspiller, ou simplement pour se faire du bien, on arrête de jeter les eaux de cuisson. En cuisine comme au jardin, découvrez 5 bouillons qui ne finiront pas dans les canalisations.

Il n'y a pas de bonne cuisine sans bon bouillon ; la cuisine française, la première de toutes les cuisines, doit sa supériorité à l'excellence du bouillon français” avançait Alexandre Dumas dans son Grand dictionnaire de cuisine. Goûteux donc, mais pas que.

Quelque peu oublié, le bouillon recèle de nombreux bienfaits. Véritable concentré de nutriments, l’eau de cuisson recueille la plupart des vitamines et minéraux des aliments bouillis. C’est pourquoi le bouillon a une place de choix dans l'alimentation de nombreuses cultures asiatiques. À base de légumes, de viande ou de divers restes alimentaires, les eaux de cuisson présentent plus d’un intérêt sur le plan alimentaire autant que cosmétique.

1 L’eau des légumes pour l’organisme

Ici, pas question d’utiliser des légumes issus de cultures conventionnelles. Pour cause, les résidus de pesticides se concentrent surtout dans la peau des végétaux, et sont relâchés dans l’eau de cuisson. Pour s’éviter un bouillon chimique, on choisit donc des légumes bio.

Ceci étant établi, passons aux véritables vertus du bouillon. Lorsqu’ils sont cuits dans l’eau, les végétaux perdent une grande partie de leurs vitamines et minéraux. L’eau de cuisson, trop souvent jetée, est donc une formidable source de nutriments, idéale pour reminéraliser l’organisme.

Plus encore, le bouillon de légumes est une source d’hydratation particulièrement recommandée pour apaiser les troubles digestifs. Tant en cas de diarrhée que de constipation. Dans le premier cas pour éviter la déshydratation causée par l’excès de selles. Dans le second pour les faciliter.

Question composition, on varie les plaisirs et on ne se prive d’aucun aliment afin de tirer le meilleur de leurs nutriments. On parfume au maximum son eau de cuisson avec de l’ail, des branches de céleri, des clous de girofle ou du gingembre pour profiter au mieux de leurs propriétés.

2 L’eau du riz pour les cheveux

Systématiquement offerte au siphon de l’évier, l’eau du riz mériterait une fin plus heureuse, et plus utile. En effet, certains débrouillards s’en servent pour adoucir et faire briller leur chevelure. Pour cela, on verse l'eau de cuisson refroidie sur le cheveu préalablement lavé, on laisse agir quelques minutes puis on rince à l’eau claire.

L’amidon, constituant du riz évacué dans l’eau pendant la cuisson, est réputé pour lisser la fibre capillaire et laisser les cheveux soyeux.

3 L’eau des pommes de terre contre les mauvaises herbes

Faire bouillir des pommes de terre laisse une eau chargée en vitamines et minéraux. Cuites sans autres légumes, elles offrent un bouillon peu intéressant sur le plan gustatif. Pas question pour autant de s’en débarrasser. Tant qu’elle est encore chaude, on verse l'eau de cuisson sur les mauvaises herbes du jardin. Elle fera office de désherbant naturel pour traquer les pousses indésirables.

Son action est d’autant plus efficace si l’eau est salée. Attention toutefois à ne verser l’eau de cuisson que sur les mauvaises herbes et de ne pas non plus trop charger l’eau en sel, qui à trop haute dose peut agresser les micro-organismes vivant dans la terre.

4 L’eau des oeufs pour les plantes

On connait l’utilité des coquilles d’oeuf au jardin, on sait désormais que l’eau dans laquelle elles sont cuites peut être réutilisée. Faites de plus de 95 % de minéraux, les coquilles d’oeuf en perdent beaucoup lorsqu’elles sont plongées dans l’eau bouillante. Des nutriments qui enrichissent la terre et nourrissent les plantes.

5 Le bouillon d’os pour les défenses immunitaires

On en convient, le nom n’est pas franchement alléchant. Il s’agit pourtant d’une bonne astuce récup’, pour les mangeurs de produits carnés, qu'il s'agisse de volaille ou de viande rouge.

Plutôt que de jeter les os ou la carcasse, il suffit de les faire cuire quelques heures dans une marmite d’eau agrémentée de quelques aromates : ail, bouquet garni, oignon, persil, céleri et autre.

En plus d’être particulièrement goûteux, ce bouillon est un véritable cocktail de nutriments. Calcium, magnésium, phosphore, tous les minéraux contenus dans les eaux se concentrent dans l’eau de cuisson.

Idéal pour s’hydrater, se reminéraliser et stimuler ses défenses immunitaires.
 

Commentaires