Le PDG de Monsanto gagne 13,4 millions de dollars par an

Portrait photo d'Hugh Grant, actuel PDG de Monsanto
Le PDG de Monsanto gagne 13,4 millions de dollars par an
Par Mathieu Doutreligne publié le
16409 lectures

Hugh Grant, le directeur général de Monsanto a gagné 13,4 millions de dollars pour l'exercice de ses fonctions en 2014. Un chiffre en augmentation de 6,9% par rapport à l'année précédente. Est-ce un salaire suffisant pour manger bio tous les jours ?

Il s’appelle Hugh Grant, comme l’acteur Britanique dans Coup de foudre à Notting Hill, mais en différent. Il est l’actuel directeur général de Monsanto et a été rémunéré 13,4 millions de dollars (10,7 millions d’euros) en 2014 pour développer son entreprise, une société spécialisée dans les biotechnologies végétales qui tente de contrôler les semences à l’échelle planétaire et d’imposer sa norme du génétiquement modifié.

Le salaire de Grant a augmenté de 6,9% par rapport à 2013, mais reste inférieur aux 14,2 millions de dollars qu'il a obtenus en 2012, le tout “malgré un environnement agricole difficile". La rémunération de Grant a été détaillée dans une circulaire de procuration que Monsanto a déposée mercredi 10 décembre dernier. Cette rémunération comprend un salaire 1.500.000 dollars, 3,9 millions de bonus et 6,5 millions de dollars de stock options. Il a également bénéficié d'une augmentation de 1 million de dollars en valeur de la pension. Ses avantages indirects comprennent l’usage personnel estimé à 144.980 dollars d'un avion de la société, ainsi qu’une sécurité personnelle évaluée à 4.200 dollars.

À titre de comparaison, Christopher Viehbacher (Sanofi) est le PDG du Cac40 le mieux payé avec une rémunération de 8,6 millions d’euros en 2014. Il devance Jean-Paul Agon et Bernard Arnault avec respectivement 8,5 et 8,1 millions d’euros.

Au niveau de l’entreprise, le chiffre d’affaires de Monsanto est également en hausse cette année pour atteindre 15,86 milliards de dollars, tiré vers le haut par les ventes records du soja OGM. La société a déclaré un bénéfice de 2,76 milliards de dollars cette année, en hausse de 9,4% par rapport à l'année dernière.

> Lire : Monsanto espère gagner 4 milliards de dollars en vendant son soja OGM aux producteurs de coton et maïs

Pendant ce temps-là, le bio prend de l’ampleur à sa vitesse. Le marché alimentaire bio mondial a plus que quadruplé en 12 ans, atteignant 65,4 milliards de dollars en 2011, soit 50,5 milliards d’euros. Actuellement, plus des 9/10e  de la consommation mondiale de produits bio est située en Europe et en Amérique du Nord et la surface mondiale cultivée suivant le mode biologique (certifiée et en conversion) a été estimée à plus de 37,2 millions d’hectares fin 2011.
 

Commentaires