Légume oublié : le panais , une alternative intéressante à la pomme de terre

photographie de panais
Légume oublié le panais , une alternative intéressante à la pomme de terre
Par Chrystelle Camier publié le
14578 lectures

Économique et polyvalent, le panais a longtemps été délaissé à tort. Bio à la Une revient sur les vertus de ce légume oublié.

Légume-racine qui constituait l'alimentation de base au Moyen-Age, le panais est l'un des légumes les plus anciens. Détrôné par la pomme de terre au XVIIIème siècle, il semble revenir en force ces dernières années.

Les bienfaits du panais 

Récolté entre octobre et mars, le panais est un légume d'hiver par excellence. D'apparence proche de la carotte, les deux légumes ont longtemps été confondus. Cependant, la différence se note au niveau des apports nutritionnels. En effet, le panais est riche en manganèse, un oligo-élément qui aide l'organisme à lutter contre les effets du vieillissement. Source de vitamines du groupe B et notamment de la vitamine B9 essentielle à la femme enceinte de par son action sur la fabrication des cellules, ce légume possède également des vertus anti-oxydantes en raison de la présence d'apigénine.

Le panais tient son goût sucré de sa richesse en glucide (14g pour 100g soit deux fois plus que la carotte) une information que les personnes présentant un diabète de type 2 doivent prendre en compte.

Comment cuisiner le panais ?

On dit que « dans le cochon, tout est bon », et bien dans le panais tout est met. En effet, tout se consomme, rien ne se jette. Ce qui fait du panais le légume le plus économique. Inutile de le peler, un simple brossage suffit. Tout comme la carotte, le panais peut se consommer en crudité, râpé et assaisonné. Cuit à l'eau, il est aussi polyvalent que la pomme de terre et se décline en purée, en soupe, en gratin, ou en simple accompagnement.

Mais il faut savoir que les tiges du panais, tout comme ses feuilles, se consomment également ! Émincées, elles feront office d'aromate et agrémenteront vos plats d'une saveur nouvelle. N'oubliez pas que les résidus de pesticides se concentrent sur la peau et les feuilles des légumes. Aussi, préférez un panais issu de l'agriculture biologique.

Chargement...

Commentaires