Que faire de son sapin après Noël ?

Que faut-il faire de son sapin après les fêtes ?
Que faut-il faire de son sapin après les fêtes ?
Par Manon Laplace publié le
5511 lectures

Déposer son sapin sur le trottoir ou en forêt est illégal. Il existe néanmoins plusieurs options pour se débarrasser du conifère.

Nous sommes le 6 janvier, le petit dernier est sous la table, dictant avec autorité à qui iront les parts de galette. Signe qu'est sur le point de se clore la période des fêtes. Ceux chez qui le sapin naturel trône fièrement au milieu du salon se posent alors la question fatidique : comment se débarrasser du conifère ? 

Pas question de l’abandonner sur le trottoir ou de le déposer en forêt, pour ceux qui penseraient commencer l’année par un geste écolo. Les deux dépôts étant interdits et passibles d’une contravention pouvant atteindre 150 euros. On évite donc d’encombrer illégalement la chaussée et d’ajouter ladite amende à un budget déjà largement éprouvé par ces fêtes de fin d’année

On trouve les points de collecte dans sa ville

De Paris à Toulouse en passant par Bordeaux, la municipalité propose de déposer son sapin de Noël dans un point de collecte temporaire. On en trouve notamment une centaine répartis dans les jardins de 18 arrondissements de la capitale et indiqués par un fléchage. Jusqu’au 25 janvier 2015, la mairie récupère pour les transformer en broyat qui sera utilisé comme paillage (couche de matériaux protecteur disposée sur un sol) ou comme compost. L’an dernier à Paris, 50 000 sapins avaient ainsi été récoltés et recyclés.

C’est beaucoup plus que pour la ville de Bordeaux, qui a défini 23 zones de collecte afin d’éviter l'annuel encombrement des trottoirs et collectait un peu plus de 9 000 arbres en 2014.

Pour connaître les points de dépôt, les modalités des collectes mobiles ou les déchèteries qui participent aux opérations de recyclage des sapins naturels, consultez le site de la mairie de votre ville.

On le ramène en jardinerie

Dans la mouvance de son engagement pour l’environnement, l'enseigne de jardinerie Botanic propose à ses clients de rapporter les sapins naturels achetés dans leurs magasins contre un bon d’achat de 7 euros. Tout comme pour les différentes municipalités engagées, les arbres récoltés seront transformés en engrais vert.

On le replante

Plutôt que d’opter pour le recyclage, certaines entreprises prennent le parti d’éviter toute forme de gâchis et de ne pas couper les sapins. C’est notamment le cas de Treezmas qui propose des sapins de Noël en pot, à replanter après les fêtes. On choisit en ligne le sapin au pied duquel on veut déposer ses cadeaux de Noël, celui-ci est livré à domicile dans son pot, donc vivant, et récupéré une fois les festivités achevées, pour partir vers sa seconde vie.

On en fait du bois de chauffage

Pour les heureux qui disposeraient d’une cheminée, on peu transformer son sapin en bois de chauffage. Si le conifère ne présente pas la meilleure qualité de bois pour le chauffage, mieux vaut alimenter sa cheminée que risquer une contravention en le déposant sur la chaussée.

Commentaires