Nucléaire : les Verts dénoncent le discours " passéiste et contradictoire" de Ségolène Royal

Centrales nucléaires et éoliennes
Nucléaire : les Verts dénoncent le discours "passéiste et contradictoire" de Ségolène Royal
Par Manon Laplace publié le
4246 lectures

Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d’Europe Écologie - Les Verts (EELV) a présenté ce matin ses voeux à la presse. L'occasion de rendre hommage aux victimes de l'attentat de Charlie Hebdo et de réaffirmer la position des écologistes sur le nucléaire.

L’urgence est aux énergies renouvelables” a déclaré Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d’Europe Écologie - Les Verts (EELV) lors de la présentation de ses voeux à la presse ce matin. Sous le regard de Cécile Duflot, ancienne ministre du Logement et de Jean-Vincent Placé, président du groupe des écologistes au Sénat, la chef de file des Verts a affiché son désaccord avec les propos de Ségolène Royal sur la création de nouveaux réacteurs nucléaires.

Dans une interview accordée au magazine Usine Nouvelle et publiée le mardi 13 janvier, la ministre de l’Écologie estimait nécessaire de construire de nouveaux réacteurs pour remplacer d’anciennes centrales ne pouvant plus être rénovées. Un entretien jugé “très passéiste” par Emmanuelle Cosse, qui a rappelé que la priorité était au développement des énergies renouvelables. La secrétaire nationale d’EELV a souligné la contradiction entre la position de Ségolène Royal et la loi sur la transition énergétique actuellement débattue, qui “prévoit la fermeture de 20 réacteurs d’ici à 2015.” Un engagement sur lequel les Verts n’entendent pas revenir.

Dans un communiqué de presse, Sandrine Rousseau, porte-parole d'EELV dénonce un "très mauvais signal envoyé aux industriels qui doivent préparer la reconversion de leurs activités." de la part de la ministre. Rappellant que l'intérêt général, y compris celui des industriels, est de dépasser le modèle "de production obsolète" qu'est le nucléaire pour développer des solutions sobres en carbone et moins à risques.

Mais les voeux d'Emmanuelle Cosse aux journalistes ont finalement peu tourné autour des thématiques écologiques. La secrétaire nationale d'EELV a principalement salué le “réflexe de survie républicaine et citoyenne” dont a fait preuve l’ensemble des Français suite aux tragiques évènements de la semaine dernière et a rendu hommage aux victimes de l'attentat de Charlie Hebdo, de Montrouge et de l'Hyper Cacher. Et de rappeler l’engagement de Cabu, “cet amoureux du vélo”, qui a plusieurs fois contribué par ses dessins à certaines campagnes électorales des écologistes faites sans le sous” , ou le militantisme de Bernard Maris, candidat des Verts à la 5ème circonscription de Paris lors des législatives de 2002. La secrétaire nationale du parti écologiste français a appelé à la poursuite de l’élan citoyen de ces derniers jours, estimant qu’ ”après la dignité [venait] le temps de la responsabilité.” pour apporter des réponses pérennes aux enjeux environnementaux, politiques et sociaux auxquels la France fait face.

Commentaires