Traquer les acariens sans produits chimiques : ce qui marche vraiment

Jeune femme nerveuse débordée par son ménage
Traquer les acariens sans produits chimiques : ce qui marche vraiment
Par Manon Laplace publié le
38195 lectures

Les acariens sont l'une des principales causes d'allergies. Pour minimiser les risques, certains gestes simples et naturels s'avèrent plus efficaces que les produits chimiques.

Une journée de bureau, quelques heures dans les transports avant de retrouver son chez-soi : nous passons le plus clair de notre temps dans des espaces clos.

Un confinement particulièrement défavorable aux personnes asthmatiques ou allergiques, aux acariens notamment. Allergie parmi les plus courantes en France et à laquelle on impute de 65 à 90 % des asthmes de l’enfant selon les pays. Et qui se manifeste également sous forme de rhinites, d’eczéma ou d’urticaire.

Ces minuscules arachnides se logent tout particulièrement dans les matières fibreuses. Si leur durée de vie est courte (trois mois en moyenne), ils se reproduisent très rapidement et envahissent moquettes, literies ou peluches. D’où l’importance d’avoir les bons gestes pour ne pas favoriser le terrain aux acariens.

Les bon réflexes pour la maison

Les débris de peau, chutes de cheveux ou de poils constituent la nourriture des acariens. Pour limiter le risque d’allergie, on s’efforce donc de garder un intérieur net. Les draps, qui sont l’un des lieux de prédilection des acariens sont donc lavés une fois par semaine, à haute température : les acariens meurent au-delà de 55 °. Mais on ne se contente pas de les tuer, car leurs carcasses restent allergisantes. On s'attelle donc à correctement éliminer la poussière, où ils se logent souvent. Au balais et au plumeau, qui soulèvent la poussière plus qu’ils ne l’attrapent on préférera donc l’aspirateur et le chiffon microfibre.

Pour s’éviter une traque trop fastidieuse, on privilégie les matières dans lesquelles les acariens ne s’installent pas. Moquette, tapis, jonc de mer ou coco laissent donc place au parquet ou au carrelage. On minimise aussi le nombre d’objets en tissu tels les tapis ou les rideaux. À des fauteuils en tissu on privilégie des modèles en cuir. Et pour les sommiers, on évite le tissu au profit des lattes en bois, ou en métal.

Le lit, réchauffé pendant la nuit et humidifié par la transpiration est l’endroit idéal pour ces araignées microscopiques. On se munie donc de housses de matelas et d’oreillers spécialement conçus. On évite également les coussins en plume. Plus à même d'accueillir les acariens.

Pour garder une pièce saine dans son ensemble, le premier réflexe de ne pas surchauffer son intérieur. On maintient la température entre 18 et 20°. On prend soin aussi de renouveler l’air de chaque pièce (des chambres en particulier) en les aérant au moins quinze minutes, deux fois par jour. Faire sécher son linge accroît aussi amplement l’humidité d’une pièce. Dans la mesure du possible, on étend donc dans une pièce bien aérée, ou mieux, à l’extérieur.

Les anti-acariens naturels

Malgré toutes les précautions prises pour éviter que les acariens ne prolifèrent, il est quasi impossible de les éviter. Si l’efficacité des acaricides chimiques vendus dans le commerce est limitée, des méthodes naturelles ont fait leurs preuves.

C’est le cas des huiles essentielles. On place un coton imbibé dans le sac de l’aspirateur pour que les huiles soient diffusées à chaque utilisation. On peut aussi opter pour un spray contenant quelques gouttes d’huiles essentielles mélangées à de l’eau, et que l’on pulvérise sur les surfaces à traiter. Ou un diffuseur classique. Pour traquer les acariens, les huiles de lavande, de citron, de litsée citronnée, de romarin, d’eucalyptus radié, de fenouil ou de giroflée sont les plus efficaces.

Le bicarbonate de soude présente aussi une solution efficace et sans danger. Utilisé tel quel ou dilué dans de l’eau le bicarbonate est redoutable contre les acariens. Mieux encore, il vient à bout des moisissures qui sont favorables à leur développement. En poudre, on l’applique sur la surface à traiter (environ 20g par mètre carré) et on laisse agir entre deux et huit heures avant d’aspirer. En spray dans de l’eau on le pulvérise directement sur la surface à traiter (le mélange peut laisser des traces blanches en séchant). Pour la lessive, il suffit d’ajouter un peu de bicarbonate de sodium à son eau de rinçage.

Découvrez notre sélection de produits bio pour chasser les acariens

Commentaires