Le bio toujours en progrès : 9 Français sur 10 sont séduits

Jeune couple qui mange une salade
Le bio toujours en progrès : 9 Français sur 10 sont séduits
Par Manon Laplace publié le
4115 lectures

Les Français sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les produits bio, et leur consommation gagne en régularité. C’est ce que révèlent les chiffres de l’Agence Bio pour l’année 2014.

Les consommateurs français qui consomment bio, au moins occasionnellement, sont plus nombreux en 2014 qu’ils ne l’étaient en 2013. L’Agence Bio publie son dernier baromètre pour janvier 2015 et revient sur les grandes évolutions en termes d’achats et de production d’aliments bio en France sur l’année qui vient de s’écouler.

La bio gagne de nouveaux consommateurs et ces derniers sont de plus en plus assidus. Voilà la première tendance qui se dégage du Baromètre Agence Bio / CSA de janvier 2015. Pour preuve 62 % des acheteurs affirment être des consommateurs réguliers (au moins un produit par mois), alors qu’ils étaient moins de la moitié en 2013. Tandis que 25 % des sondés déclaraient ne jamais manger bio en 2013, ils n’étaient plus que 12 % en 2014 et 92 % d’entre eux ont fait part de leur intention de maintenir, voire d’augmenter leur consommation dans les six mois à venir. S’il gagne des adeptes, le bio n’est pas encore un réflexe pour 17 % des consommateurs. Et pour 56 % d’entre eux, le prix du bio reste un frein.

La demande grandissante conforte la progression du marché. Fin 2014, on estimait le marché, tous circuits confondus, à 5 milliards d’euros. Une évolution encourageante pour les acteurs du bio, mais qui reste marginale vis-à-vis des produits de consommation conventionnels, qui représentent encore 97,4 % du marché total.

Consommateurs bio : entre initiés et néophytes

Avec seulement 10 % des français qui consomment bio chaque jour, les “Bio-quotidiens” sont encore peu nombreux, mais gagnent en effectif. Les plus représentés sont les “bio-mensuels”, comme les désigne l’Agence Bio. Ils incarnent 29 % des consommateurs de bio. Et nombre d’entre eux sont de nouveaux consommateurs. Selon les chiffres de l’Agence Bio, près d’un tiers des consommateurs réguliers de produits bio s’y sont initiés il y a moins de deux ans.

Qu’ils mangent bio une fois par jour, par semaine, ou par mois, la plupart des consommateurs sont motivés par les mêmes enjeux. Près de 9 Français sur 10 qui achètent bio reconnaissent les bénéfices de ces produits pour l’environnement et la santé. Outre les dimensions sanitaires et écologiques, les Français y voient une marque de qualité, et 84 % d’entre eux estiment que les aliments bio sont plus goûteux.

Plus d’un tiers des acheteurs admettent également avoir changé leur comportement de consommateur depuis qu’ils achètent bio. Ce sont devenus des acheteurs plus responsables : 67 % d’entre eux sont plus attentifs à la saisonnalité des produits, 57 % veillent à minimiser le gaspillage alimentaire et près de la moitié achète des produits en vrac.

 

Une hausse des conversions agricoles

L’agriculture biologique française grandit en même temps que la demande des consommateurs. Les surfaces cultivées en bio dans l’Hexagone s’élèvent aujourd’hui à 1,1 millions d’hectares, soit 5,5 % du secteur agricole total, contre 932 000 fin 2013. On compte ainsi 26 478 fermes bio. Mais la production française reste inférieure à la demande en produits bio et locaux, comme le dévoilait un rapport du cabinet d’études Precepta paru le 26 janvier.

Plus de bio en dehors de la maison

L’envie de manger bio devient une volonté globale, qui ne s’arrête pas aux murs de la cuisine des Français. Beaucoup sont favorables à du bio en restauration collective, notamment pour les enfants. Selon le Baromètre 2015, 87 % des parents souhaitent que la cantine de leurs enfants propose des menus bio, quand ils étaient 19 % de moins en 2013. De la même façon, 78 % des sondés expriment l’envie de trouver davantage de bio à la carte des restaurants.

Les fruits et légumes bio largement plébiscités

Le panier des consommateurs de bio n’a pas vraiment varié depuis un an. Comme en 2013, les fruits et légumes bio sont les plus plébiscités (79 % des sondés en achètent), suivis par les produits laitiers (58 %). Les oeufs bio, qui remplissaient le caddie de 58 % des consommateurs en 2013 ont perdu une place et campent la quatrième position, ne figurant plus que sur 45 % des listes de course. En 2014, sont devancés par les produits dit “d’épicerie”, à savoir les huiles, les pâtes, le riz. Outre les produits alimentaires biologiques, 38 % des sondés déclarent acheter des cosmétiques naturels - contre 24 % l’an dernier - et 20 % d’entre eux du textile bio, soit presque deux fois plus qu’en 2013. Ces achats se font encore majoritairement en supermarché (80 %) et à moindre mesure en magasins spécialisés et à la ferme, avec respectivement 25 et 20 % des acheteurs.

Commentaires