Flow Hive : la ruche révolutionnaire avec robinet pour faire du miel sans nuire aux abeilles

Cedar et Stuart Anderson devant leur ruche à robinet
Une ruche révolutionnaire pour faire du miel dans nuire aux abeilles
Par Manon Laplace publié le
75725 lectures

La ruche à robinet, toute jeune invention de deux apiculteurs australiens, pourrait bien révolutionner l’apiculture. Baptisée Flow Hive, elle s'appuie sur un système de récolte mécanique pour récupérer le miel sans déranger ou blesser les abeilles. Zoom sur cette ruche innovante qui affole déjà les investisseurs.

C’est une petite révolution apicole qui nous arrive d’Australie. Stuart et Cedar Anderson, père et fils, sont apiculteurs. Ensemble, et au terme de dix années d’expérimentations, ils ont mis au point un système d’extraction du miel aussi simple que l'ouverture d'un robinet. Les abeilles ne sont plus perturbées par l'intrusion de l'apiculteur dans la ruche, l’enfumage et ne sont plus écrasées lors de la manipulation des cadres sur lesquels se trouve le miel.

 

L'idée nait d'un constat simple. Au cours d'une journée de travail, Cedar collecte le précieux nectar, et inévitablement, écrase des hyménoptères en retirant les cadres en bois de la ruche. Pour l'apiculteur, les méthodes de récolte classique sont trop intrusives pour les insectes, “il doit y avoir une meilleure voie”.

Conçue en bois et en plastique transparent sans bisphénol A, la Flow Hive (comprendre la ruche à écoulement) permet de surveiller le niveau du miel depuis l’extérieur. Quand les alvéoles sont pleines, on ouvre les vannes comme on le ferait pour un robinet d’eau. Le mécanisme scinde verticalement les alvéoles pour laisser s’écouler le miel. L’extraction terminée, la vanne est refermée, les cadres remis en position. Les abeilles refaçonnent naturellement les alvéoles avant de les emplir à nouveau de miel. L'intrusion à l'intérieur de la ruche est limitée et les insectes préservés au mieux du stress et du risque d’écrasement. 

 

Facile d’utilisation, ces ruches à robinet pourraient rendre l’apiculture accessible aux non-initiés désireux d’installer des colonies dans leur jardin, et par là, de produire leur propre miel tout en luttant contre le déclin des populations d’abeilles.

Pour les apiculteurs et les inventeurs qui ont déjà pu découvrir le projet, la Flow Hive est une révolution. Ces ruches sont si novatrices que la campagne de financement participatif lancée le dimanche 22 février sur le site Indiegogo a littéralement explosé. Alors qu’elle se donnait un peu plus d’un mois pour amasser 70 000 dollars (62 000 euros), la collecte de Cedar et Stuart Anderson comptabilise déjà 2,5 millions de dollars (2,2 millions d’euros) de financement.

 

Découvrez les ruches à robinet de Cedar et Stuart Anderson dans cette vidéo (en anglais)

Commentaires