Le raifort, un condiment oublié aux vertus médicinales

Deux raifort sont posés sur une table en bois à côté d'une rape
Le raifort, un condiment oublié aux vertus médicinales © Vera Kuttelvaserova
Par Chrystelle Camier publié le
82001 lectures

Antibactérien, anti-cancéreux, fortifiant, le raifort fait partie de ces légumes oubliés dont les propriétés curatives mériteraient d'être davantage connues.

Également appelé « moutarde des allemands » en raison de son piquant prononcé, le raifort signifie littéralement « racine forte ». Cette racine à longues feuilles et à fleurs blanches ou jaunes est originaire d'Europe de l'Est. Elle apparaît dans le récit de l'Exode et est depuis un condiment incontournable des repas de la Pâque juive. Si ses propriétés médicinales étaient déjà connues des grecques et des romains, le raifort est cependant peu à peu tombé dans l'oubli.

Les bienfaits du raifort

Les cataplasmes à la moutarde de nos grands-mères ont été peu à peu remplacés par les antibiotiques. Et pourtant, leurs propriétés curatives n'en étaient pas moins fictives. Le raifort en est un parfait exemple.

Durant l'époque médiévale, le raifort était préconisé pour combattre les rhumatismes et les douleurs articulaires. Mais également pour lutter contre le scorbut en raison de sa teneur en vitamine C comparable à celle des agrumes. Le raifort est donc un condiment idéal pour fortifier le système immunitaire.

Plus intéressant encore, des études allemandes ont démontré l'efficacité du raifort dans le traitement des bronchites, sinusites, et infections urinaires, en raison de la présence d'allicine et de sinigrine, des substances antibactériennes. De nombreuses raisons de consommer le raifort en période hivernale !

D'autre part, le raifort se compose d' allylisothiocyanate qui détruit certaines bactéries que l'on peut contractées par l'ingestion d'aliments contaminés telles que la listeria ou le staphylocoque. Cette substance aurait également des effets sur les cellules cancéreuses. Enfin, la consommation régulière de raifort permet de réguler la tension sanguine.

Comment cuisiner le raifort ?

Le raifort se récolte de septembre à décembre. Il est rare de trouver du raifort chez les primeurs, celui se présentant le plus souvent râpé au rayon condiments des supermarchés. Cependant, les chanceux devront choisir des racines fermes et lisses qu'il faudra peler. Le cœur, trop dur, n'est généralement pas utilisé, pas plus que les parties vertes trop amères.

Le raifort a un goût piquant et poivré. Il est donc plutôt utilisé comme condiment et entre généralement dans la préparation de sauce pour relever les plats. Simplement incorporé dans de la crème fraîche, il remplace la moutarde à merveille.

Commentaires