5 pesticides officiellement classés cancérogènes par l’OMS

Pulvérisation de pesticides par un tracteur dans un champ
5 pesticides officiellement classés cancérogènes par l’OMS

Dans un récent communiqué, l’Organisation Mondiale de la Santé classe plusieurs pesticides comme étant cancérogènes pour l’homme. C’est un coup dur pour les géants de l’agrochimie, mais surtout une victoire pour le bio.

Les pesticides amènent le cancer

C’est une première qui apporte une bouffée d’optimisme à un avenir encore incertain. Cinq pesticides, dont le Round Up de Monsanto, ont été classés cancérogènes “probables” ou “possibles” pour l’homme par l’Agence internationale de la recherche sur le cancer (Iarc) reliée à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Parmi les pesticides cancérogènes “probables” on retrouve le Round Up de Monsanto (ou l’herbicide glyphosate) qui n’est autre que le plus plus utilisé dans le monde, mais également les insecticides malathion et diazinon. Les insecticides tetrachlorvinphos et parathion ont été classés cancérogènes “possibles”.

Selon l’OMS, les preuves restent limitées sur l’état de dangerosité de ces produits chimiques, étant donné que la relation de cause à effet est difficilement démontrable. Toutefois, ils restent interdits ou restreints dans de nombreux pays.

L’OMS rappelle que ses indications n’ont pas d’influence directe sur les États : “il revient aux gouvernements et aux autres organisations internationales de recommander des réglementations, des législations ou des interventions de santé publiques”. Beaucoup félicitent déjà ce bilan, notant toutefois qu’il ne devrait pas y avoir de grands changements avant que d’autres études sortent et valident ces déclarations.

Monsanto mis à mal

Les risques de cancer sont démontrés par des expériences réalisées sur des animaux de laboratoire, sur des travaux portant sur l’exposition agricole aux États-Unis est au Canada, ainsi que sur les recherches de l’Agence américaine de la protection de l’environnement qui avait déjà classé le Round Up comme “cancérogène pour l’homme” en 1985, puis déclassé en 1991.

Pour ne parler que du Round Up de Monsanto, son utilisation est très importante dans le domaine agricole. Un arrosage unique permet de tuer l’ensemble des mauvaises herbes d’un champ, ce qui est conseillé par l’entreprise, surtout en cas de culture OGM. On retrouve l’herbicide partout, dans le domaine agricole, dans le jardin des particuliers et même dans la gestion des forêts. Ainsi, il est présent partout : dans la nourriture, l’air, les nuages, les rivières et les nappes phréatiques.

Dans son communiqué, l’OMS note également que les cancers de la prostate, des poumons et du sang sont les plus fréquents, surtout par les agriculteurs directement exposés à ces pesticides.

De son côté, Monsanto a exprimé son désaccord avec les conclusions de l’OMS, affirmant que celles-ci ne sont pas basées sur de véritables travaux de recherches scientifiques et rappelant que l’agence avait déjà classé de cancérogène le café ou le téléphone portable.

Articles sur le même thème

Réagir à cet article