Des remèdes naturels pour lutter contre les allergies printanières

Femme se mouchant à l'extérieur
Des remèdes naturels pour lutter contre les allergies printanières
Par Marie Albessard publié le
15412 lectures

Comme chaque année, les allergies printanières pointent le bout de leur nez, dès le mois d'avril. Le rhume des foins touche un français sur trois en France. Alors, comment y remédier de façon efficace et naturelle ?

Le nez qui pique, la gorge qui gratte, les yeux qui pleurent, une grande fatigue... ça y'est les allergies printanières pointent le bout de leur nez et avec elles leurs nombreux désagréments. Chaque année d'avril à septembre, un français sur trois est victime du « rhume des foins ». Lorsque des éléments allergènes (comme des grains de pollen) entrent par exemple dans notre nez, les cellules de notre corps libèrent de l'histamine, qui provoque les manifestations de l'allergie. Pour réduire son exposition aux allergènes, plusieurs recommandations quotidiennes sont à suivre : laver ses draps à 60°, se laver les cheveux avant de se coucher (pour ne pas être incommodé par des allergènes qui se déposeraient sur l'oreiller), rouler fenêtres fermées en voiture, porter des lunettes de soleil, un masque pour faire du vélo...

Des allergies à prendre en amont

« Rien n'est aussi efficace que la prévention », nous explique Stéphane Têtart, naturopathe OMNES (Organisation de la Médecine Naturelle et de l'Education Sanitaire) à Vincennes. « Je conseille de faire une détox du foie. C'est le foie qui gère l'histamine de notre corps et un foie qui est propre fait bien mieux son travail », explique-t-il encore. Il conseille donc de prendre, sous forme de gélule ou d'ampoule, de l'artichaud, du radis noir, de la fumeterre ou du charbon Marie. Pour une efficacité optimale, il conseille plusieurs cures de 3 semaines : au printemps, à l'automne et au printemps suivant. « La vitamine C et de quercetine sont efficaces, également. Ils aident à la détox et renforcent le système immunitaire » rajoute-t-il. Enfin, plus étonnant, la consommation de miel local aiderait à prévenir les allergies. Il contient une petite quantité de pollen, qui permettrait au corps de nous habituer aux allergènes qui arrivent au printemps.

L'alimentation

Enfin, l'alimentation est comme toujours, le nerf de la guerre. Avoir une alimentation équilibrée, riche en fruits, légumes et fibres permettrait d'éloigner les allergies. « On s'est aperçu qu'une consommation riche en protéines (surtout la viande rouge) et en produits laitiers favorisait le développement des allergies. », ajoute Stéphane Têtart. À noter que les allergies saisonnières sont en forte croissance : l'OMS les a classées au 4ème rang mondial des affections chroniques. L'organisation mondiale de la santé estime qu’en 2050 la moitié de la population de la planète sera allergique. Enfin, il est très important de parvenir à soigner ou à réduire les allergies saisonnières ; en effet, si elles sont pas ou mal soignées, elles peuvent évoluer vers un asthme.

Commentaires