Focus sur un projet de Crowdfunding : Les jardins bio du Tescou de Katie et Jérôme Chico

Les jardins du Tescou en image
Focus sur un projet de Crowdfunding : Les jardins bio du Tescou de Katie et Jérôme Chico
Par Marie Albessard publié le
3123 lectures

Depuis quatre ans, Katie et Jérôme Chico se sont installés dans le Tarn comme maraîchers biologiques. Il y a quelques semaines, ils ont lancé sur la plate-forme Kisskissbankbank un projet de crowdfunding essentiel à la pérennité de leur exploitation.

Katie et Jérôme Chico sont un couple d'agriculteur bio qui cultive des légumes de saison, fleurs comestibles, légumes anciens, plantes aromatiques et médicinales. Le couple produit également des produits dits « transformés » type confitures, tartinades, sirops... Le tout en vente directe et circuits courts : vente à la ferme, sur les marchés et via la Ruche qui dit oui.

« Les serres sont incontournables en maraîchage, sans quoi l'activité n'est pas viable », explique Katie Chico. Le couple, installé depuis quatre ans à Saint-Urcisse (à 50km d'Albi, Tarn), souhaite passer un cap essentiel dans sa production : l'achat de bâches pour des serres, afin de produire été comme hiver des fruits et légumes sains. Un projet est soumis aux internautes sur la plate-forme de crowdfunding Kisskissbankbank jusqu'au 14 mai, avec l'objectif d'atteindre 4500 euros.

« Notre activité est réellement en danger »

Pour l'heure, Katie et Jérôme Chico possèdent deux serres de 650m² ; néanmoins celles-ci sont insuffisantes. Ils ont acquis 2000m² de serres achetées d'occasion, mais deux serres restent à bâcher. « Actuellement, nous produisons moitié moins que ce que nous pourrions faire, et nous ne nous versons pas de salaire » explique Katie. « Avec ces serres, nous pourrions produire toute l'année et avoir une sécurité en cas d'été mauvais. De plus, nous pourrions produire des légumes plus jolis, pour la vente. »

Si le couple a fait appel à la plate-forme de crowdfunding Kisskissbankbank, c'est que leur banque ne leur accorde aucun prêt. Jusqu'ici, ils ont financé l'installation de leur exploitation grâce à leur apport personnel, une subvention d'investissement et une dotation jeune agriculteur. Découragés de ne pas être entendus par leur banque, ils ont décidé de se faire aider par des réseaux solidaires. « Notre activité est réellement en danger », explique Katie, alarmiste.

50% des 4500 euros collectés

Pour réaliser ce projet, le couple a besoin de 4500 euros. À l'écriture de ces lignes (le 14 avril, ndlr) le couple a déjà réuni 50% de la somme, mais à un mois de l'échéance, Katie Chico craint que la mobilisation des premiers jours ne s'effrite : « Nous arrivons à saturation de notre réseau : amis, connaissances etc... Nous en parlons autour de nous, sur les réseaux sociaux... Mais à présent, il faut que nous trouvions d'autres réseaux », continue-t-elle. En contrepartie de l'argent donné par les internautes, Katie et Jérôme proposent différentes compensations selon le montant du don :sachets de graines, paniers de légumes, plantes aromatiques ou encore séjour sur leur exploitation.

Pour consulter le projet de Katie et Jérôme Chico : rendez-vous sur cette page.
Plus d'info sur l'exploitation : Les Jardins du Tescou.com

Commentaires