Un américain de 29 ans construit lui-même sa maison-bateau écologique et vit sans produire de déchets

La maison-bateau Jerko navigant sur les rives du Gowanus
Un américain de 29 ans construit lui-même sa maison-bateau écologique et vit sans produire de déchets
Par Mathieu Doutreligne publié le
5374 lectures

Il est écologiste, habite New York et a conçu son propre mode d’habitat flottant aussi surprenant qu’alternatif. Jerko, voilà le nom qu’Adam Katzman a donné à la maison qu’il a construit lui-même en recherche de liberté.

Une quête vers la liberté

Adam Katzman est un citoyen américain ayant grandi paisiblement dans une banlieue chic du New Jersey. Selon lui, la liberté passe par l’autosuffisance. C’est pourquoi en 2011, alors âgé de 29 ans, il change de vie et décide de construire lui-même sa propre maison autosuffisante.

Adam fait le choix de complètement retaper une “péniche”, acheté un dollar symbolique à une famille ayant vécu 20 ans dessus. L’idée générale est de construire un habitat mobile ressemblant à un clown de cirque, et qui lui permette d'assouvir ses besoins, aussi modestes soient-ils.

Aujourd’hui, la maison-bateau, à la fois autonome et écologique, circule ironiquement sur le canal de Gowanus, l’un des organes fluvials les plus pollués des États-Unis, situé dans le quartier industriel de Brooklyn à New York.

Autosuffisante, non-polluante et productrice d’aliments

Le bateau initialement récupéré par Adam a été profondément modifié à l’aide de matériaux de récupération, pour apporter à son constructeur de l’autonomie.

Premièrement, l'électricité y est produite par un panneau solaire de 350 watts. Avec les moyens dont il disposait, Adam a également mis en place une culture hydroponique. Sans terre et sans pesticides, il arrive à faire pousser des légumes immergés dans l’eau. Ont étaient également pensés, un système de récupération des eaux de pluie et un autre de filtrage des eaux usées, qui lui permettent de ne pas polluer l’environnement qui l’entoure et de récupérer des éléments nutritifs qu’il ajoute à sa culture hydrophonique. Un grand luxe, auquel a été ajouté toilette de compostage et cuiseur solaire parabolique.

Dans ses 32 mètres carrés, Adam Katzman vit sobrement sans produire de déchets.

Un projet jugé illégal

Malgré la paisibilité de ce mode de vie, les autorités locales estiment que le projet Jerko est illégal, car non-conforme aux normes de sécurité en vigueur. Par ailleurs, Adam reçoit régulièrement des amendes pour stationnement interdit. Il s’excuse, car n’avait pas vu le panneau interdit inexistant. Ne payant ni loyer, ni électricité, ni eau courante, il estime que les autorités essaient de faire disparaître son concept d’éco-construction.

Sur une note d’espoir, Adam affirme que ce genre de projet peut être construit n’importe où, tout en insistant sur le fait qu’une telle réalisation demande beaucoup de labeurs, même si le challenge accompli amène un bien-être inestimable.

 

Plus d'info sur Back to Nature NYC (site en anglais)

Commentaires