Vandana Shiva : les femmes au coeur du changement

Vandana Shiva au micro de Bio à la Une le sourire aux lèvres
Vandana Shiva : les Femmes au coeur du changement
Par Mathieu Doutreligne publié le
3183 lectures

Selon Vandana Shiva, les femmes répandent l’amour et le partage, alors que les hommes amènent la compétition et l’agressivité. Voilà l'une des origines du problème actuel. Interviewée lors de La Bio dans les Étoiles le 17 avril dernier, Vandana Shiva vous explique pourquoi il est nécessaire de rétablir l’équilibre entre les hommes et les femmes au sein de la société.

Vandana Shiva est une icône altermondialiste accueillie partout où elle va avec beaucoup d’attention. Militante indienne, elle parcourt le monde pour semer la bonne parole pour la sauvegarde d’une agriculture semencière paysanne.

Lauréate du Prix Nobel Alternatif en 1993, cette militante est partie seule et à pied collecter des semences anciennes sur les chemins de l’Inde. Vandana Shiva a contribué à la préservation de plus de 5.000 variétés de graines menacées. De conférences en débats, cette grande amie de Pierre Rabhi prône la désobéissance civile.

Nous avons pu poser quelques questions à cette super star de la lutte anti OGM lors de la conférence La Bio dans les Étoiles, organisée par la fondation Ekibio, qui se tient tous les ans à Annonay en Ardèche.

 

Bio à la Une : Quel rôle la femme doit-elle jouer dans la révolution des consciences actuellement en cours ?

Vandana Shiva : La façon dont nous avons construit la société au cours des siècles derniers est basée sur la violence. Une économie violente, des technologies violentes, le patriarcat, le militarisme. Ce n’est pas la façon dont les femmes sont biologiquement conçues. Elles sont faites pour être plus pacifistes. Elles ne sont pas parties à la guerre ! Elles n’ont pas créé de modèle économique, de sociétés ou de vies à détruire. Elles ont travaillé dans la société pour maintenir la vie en raison de la division des tâches. Le rôle des femmes aujourd’hui est donc d’enseigner à tout le monde comment protéger et partager.

Bio à la Une : Quel est le risque encouru si les choses n’évoluent pas ?

Vandana Shiva : Si nous ne basculons pas d’une économie égoïste et tyrannique vers une économie d’amour, de protection et de partage, l’espère humaine ne survivra pas. La crise est tellement profonde et l’effondrement est si avancé que nous ne pouvons pas dire “ça ne me regarde pas”. Chacun d’entre nous doit faire sa tâche.

Commentaires