La cosmétique bio rentre dans les moeurs

Par bioalaune publié le
474 lectures

 

Le marché de la beauté est entrain de virer au vert. Le nombre de produits bio mis en vente double chaque année. A n'en pas douter, la cosmétique bio s'est installée dans les habitudes des Françaises.

Dans la petite cuisine de Sophie Macheteau spécialiste en cosmétique naturelle pour "Bionessence", on fabrique ses propres produits de beauté, bios

"C’est un loisir créatif qui s’inscrit dans une démarche qui est aussi eco-citoyenne. Ca permet d’écarter de nombreuses substances, on va dire polémiques et toxiques, qui peuvent être contenues dans certains produits. On sait précisément ce que l’on met. Le 3e avantage c’est d’avoir un produit bien plus actif que la plupart des produits que l’on trouve dans le commerce. A savoir qu’une crème en général c’est 5% maximum d’actifs. Une crème faite maison on peut aller jusqu’a 100% de principes actifs.", Explique Sophie Macheteau


Le bio se vend aussi en version chic dans les spas


"Je ne pense pas que c’est une mode, je pense que les gens commencent à réaliser qu’il faut qu’ils prennent soin d’eux et qu’il ne faut pas faire n’importe quoi.", explique Stéphane Jaulin, responsable du spa L'appartement 217 à Paris
Prendre soin de soi, c’est aussi un argument de vente pour mettre au goût du jour les produits naturels.
"Les fleurs, je pense que ça va être l’une des clefs de l’avenir des cosmétiques bio même si elles sont extrêmement couteuses et difficiles à extraire.", rajoute Stéphane Jaulin
"Ca a commencé par curiosité et je me suis aperçue que ma peau changeait, et faut être patient au début, parce qu'il n'y a pas de magie là dedans, mais il y a une vrai différence et on sent que ces produits perdurent même quand le pot est fini.", dit une cliente.Mais quand le pot est vide, il ne reste plus qu’à retrousser ses manches et concocter sa propre crème, en prenant un cours."Donc il faut prendre une eau florale, la mettre dans un premier bol. On a besoin ensuite de 6 grammes de glycérine végétale. Dans un deuxième bol, 30ml d’huile végétal de noyaux d’abricot. On rajoute donc à l'huile végétale une cire végétale qui va permettre de faire la crème.


On va prendre toute la phase aqueuse avec la glycérine. On va tout mélanger et remuer vigoureusement. C’est ni plus ni moins qu’une émulsion, exactement comme le principe de la mayonnaise quand on réuni du vinaigre, de l’huile, et qu’on ajoute de la lécithine d’œuf pour justement obtenir notre mayonnaise", explique la spécialiste en cosmétique naturelle Sophie Macheteau.

adresses :
L'appartement 217
217 rue saint-Honoré
75001 Paris
Tel : 01 42 96 00 96

Bionessence
25 avenue des Mimosas
92100 Boulogne Billancourt
Tel : 01-74-62-22-25 ou 06 65 41 85 77

france24.com - Jeudi 10 septembre 2009 - Par Electron Libre (texte) / Electron Libre (vidéo)

Commentaires