Milanais, je loue et fais cultiver mon mini potager bio à la campagne

Par bioalaune publié le
517 lectures

Une nouvelle astuce pour acquérir des fruits et légumes le plus frais possible. Dans une ferme de la campagne Piémontaise, trois agriculteurs se proposent de cultiver votre propre lopin de terre. Il ne vous reste plus qu'à faire une petite virée à la campagne le week end pour faire le plein de fruits et légumes bio

NOUVELLE TENDANCE - Milanais, je loue et fais cultiver mon mini potager bio à la campagne
La ferme agricole Giacomo Ferraris (Photo LPJ)

C'est une affaire de famille. Deux frères et une sœur qui ont repris la ferme familiale à Santhia, dans le Piémont. La famille, qui  depuis trois générations cultivait principalement le riz, s'est lancée dans une nouvelle affaire où les clients achètent leurs fruits et légumes avant même qu'ils ne soient plantés. Le système est simple. Il suffit de commander un espace terre dans la ferme Giacomo Ferraris, de choisir les fruits et légumes qu'on souhaite planter et d'attendre. Lorsque le tout sera prêt, on pourra aller chercher sa récolte dans la ferme ou faire appel au service à domicile de Ferraris. Tous les produits seront issus de l'agriculture Bio, sans conservateurs ni produits chimiques. De plus, pour les amateurs de fleurs, la ferme propose de louer des parterres pour cultiver des fleurs plutôt que des légumes. On peut choisir parmi une sélection de 39 légumes, qui sont mis en valeur selon les saisons. Au printemps, on découvrira les laitues et les radis, et en été, courgettes, carottes, endives, aubergines, et oignons et tomates. Lorsque l'automne arrivera, on mettra le fenouil, brocoli et citrouilles à l'honneur et en hiver on aura du céleri, des poireaux, des épinards et du chou. Le choix se fait sur Internet. Tout est indiqué, on peut construire son jardin virtuel pendant que les fermiers de Santhia réalisent la culture.

Une nouvelle façon d'acquérir du Bio
C'est une idée qui est venue avec l'intention de "préserver les traditions agricoles de notre campagne", déclare Giovanni Ferraris, l'un des trois jardiniers. Il affirme que même si les technologies modernes sont utilisées pour cultiver les terres (système d'irrigation, utilisations de teli biodégradables fait à partir de maïs) les bases de leur travail reste traditionnellement paysan. "Nous avons conçus notre jardin de la même façon que le faisait notre grand-père." Il précise que toutes les terres sont travaillées sans OGM et uniquement avec des fertilisants issus de l'agriculture biologique.
Cette nouvelle méthode de consommation a déjà connu beaucoup de succès aux Etats-Unis et en Angleterre. Aucune affaire de ce genre n'existe en Italie jusqu'à présent. Pour Giovanni Ferraris, depuis l'annonce du projet, les Italiens se sont montrés enthousiastes. "Nous avons été contacté par des personnes qui cherchent des produits de qualité à table." Les produits bios intéressent les clients. Les produits du terroir retrouvent leur juste valeur. Giovanni Ferraris explique que cette mode vient d'un plus grand respect pour la santé et de l'environnement de la part de l'homme. On connaît les dangers d'une nutrition malsaine. Les familles d'aujourd'hui recherchent des produits issus de méthodes traditionnelles. Avec leur nouveau projets, les fermiers Ferraris espèrent apporter "un peu de campagne dans les grandes villes."
 "Nous espérons contribuer à la diffusion d'une plus grande sensibilité vis-à-vis des produits agricoles cultivés naturellement."

Lucie GAUTHERON (Lepetitjournal.com Milan) mercredi 30 septembre 2009

Commentaires