L’Allemagne met fin aux broyages des poussins mâles

Poussins dans un poulailler
L’Allemagne met fin aux broyages des poussins mâles
Par Caroline Perrichon publié le
22898 lectures

Le ministre de l’agriculture allemand, Christian Schmidt a récemment annoncé l’interdiction de cette pratique controversée qui consiste à broyer les poussins mâles jugés indésirables. Faisant de l’Allemagne, le premier pays au monde à abolir cette pratique.

Chaque année 45 millions de poussins mâles sont broyés vivants dans les couvoirs allemands. Une pratique qui sera bientôt révolue en Allemagne grâce à la spectrométrie.

Les scientifiques de l’Université de Leipzig ont mis au point un procédé capable de déterminer le sexe des poussins dès le 3ème jour de leur développement. La méthode sera mise en application en 2016 et pourrait aboutir l’année suivante à la fin du massacre des poussins mâles.

Pourquoi une telle pratique en Europe ?

Dans une Europe où l’industrie des œufs est dominée par la rentabilité, le massacre des poussins mâles est devenue monnaie courante. L’équation est simple pour les industriels, les femelles ont une utilité pour la ponte, les mâles quant à eux n’ont rien à faire dans cette industrie destinée à la production d'œufs de consommation. Alors pourquoi ne pas les envoyer dans les élevages de poulet ?  Tout simplement parce que l’industrie du poulet met tout en œuvre pour obtenir des animaux charnus, ce que ne sont pas les poussins issus des poules pondeuses.  Rejetés par les deux filières, les poussins mâles sont alors gazés, broyés ou étouffés.

Face à l’immobilisme français, l’association L214 a rédigé une lettre adressée à Stéphane Le Foll, dans laquelle l’organisation demande au ministre de l’agriculture de prendre exemple sur son homologue allemand.

Une pétition a aussi été lancée pour demander l’interdiction de cette pratique, recueillant à ce stade plus de 65.000 signatures.

 

Commentaires