Grande distribution : Le défi “zéro pesticide” de Greenpeace

Course zéro pesticides
Grande distribution Le défi “zéro pesticide” de Greenpeace
Par Caroline Perrichon publié le
3355 lectures

Alors que les pommes de terre et les pommes sont aujourd’hui les aliments les plus produits mais aussi les plus traités aux pesticides, Greenpeace a décidé de lancer un défi aux principales enseignes françaises de la grande distribution, celui de garantir aux consommateurs des produits sains sans pesticides.

Dans le secteur de la grande distribution la guerre fait rage. A coup de publicité les enseignes s’écharpent pour démontrer quelles ont les prix les plus bas, et pour communiquer sur l’origine locale de leurs produits. Pourtant lorsqu’il s’agit d’aborder la lutte contre les pesticides, personne ne se bat pour être le leader du marché.
Face à l’immobilisme de ce secteur, Greenpeace lance un défi de taille aux principales enseignes de la grande distribution (Auchan, Carrefour, Casino, Intermarché…), celui d’éliminer tous les pesticides de la production de pommes et de pomme de terre d’ici 2017.

La course zéro pesticide

Pour relever au mieux le défi, les enseignes doivent s’engager à éliminer en priorité les pesticides les plus dangereux pour les abeilles et la santé humaine, en particulier les néonicotinoïdes, la cyperméthrine, la deltaméthrine, le chlorpyrifos et tous les autres organophosphorés.
Elles doivent aussi soutenir les agriculteurs qui s’engagent à produire sans pesticides. Et dans le cas échéant garantir la transparence aux consommateurs quant aux recours des pesticides dans la production de notre alimentation.
Par ailleurs, Greenpeace propose aux internautes de relever eux aussi un défi, celui de faire pression sur leur supermarché pour qu'il propose davantage de produits biologiques et locaux. 

Et les magasins bio dans tout ça ?

Bien que l’initiative de Greenpeace soit louable, on peut se demander s’il est réellement nécessaire d’insister auprès des grandes surfaces pour qu’elles proposent des produits plus sains quand on sait qu’il existe des alternatives à la grande distribution. Pourquoi demander aux internautes de s’engager à faire pression auprès de leur supermarché pour obtenir des produits biologiques quand on peut les rediriger vers des enseignes spécialisées qui proposent déjà des produits sans pesticides et qui méritent d’être mises en avant.

Les enseignes spécialisées sont de plus en plus nombreuses et s’étendent progressivement sur tout le territoire français. Parmi les enseignes les plus présentes, on compte La Vie Claire qui comprend 240 magasins, et Biocoop qui dispose de 340 magasins en France. En plus d’être accessibles, ces magasins assurent aux consommateurs des aliments sans OGM et sans pesticides issus de productions locales tout en garantissant des produits de saisons.  Enfin ces enseignes soutiennent fortement les producteurs bio qui sont des partenaires indispensables. Difficile d’en dire autant pour la grande distribution.

Commentaires