Légumes oubliés: la puntarella, la chicorée italienne aux nombreuses vertus

Image d'une chicorée puntarella
Légumes oubliés la puntarella, la chicorée italienne aux nombreuses vertus
Par Caroline Perrichon publié le
12169 lectures

Chicorée méconnue des Français, cette plante italienne mérite pourtant son heure de gloire. Riche en vitamine, en potassium et en phosphore, elle est un atout pour notre santé.

La puntarella prénommée aussi catalogna ou chicorée asperge fait partie de la famille des chicorées. Elle doit son nom de "chicorée asperge" aux pousses en formes d’asperges présentes en son centre.

Cette plante originaire de l’Italie se décline en deux variétés: la Molfetta et la Galatina. Résistante aux parasites, elle tombe rarement malade et s’épanouit de septembre à octobre. Placée dans une motte de terre, elle peut se conserver pendant un mois.

Les bienfaits de la puntarella

La puntarella est riche en minéraux et vitamines. Elle contient, en particulier, de la vitamine A, de la vitamine C, du calcium, du potassium et du phosphore. Cette richesse en nutriments lui confère le rôle de reminéralisant alimentaire. Une fois cuite, cette chicorée perd la plupart de ses éléments nutritifs, dans ce cas, il est conseillé de boire un verre de l'eau de cuisson, riche en minéraux.

Comme toutes les chicorées, elle a des vertus dépuratives et détox. Les substances amères qu’elle contient aide à la digestion et stimule la circulation sanguine. Enfin cette chicorée fait partie des plantes cholérétiques qui stimulent la sécrétion de la bile dans le foie et favorise l’élimination des corps gras par les intestins.

Comment la cuisiner ?

La puntarella est naturellement amère. Pour atténuer son amertume, on peut la faire tremper une dizaine de minutes dans l’eau froide avant de la préparer.

Cette chicorée peut se cuisiner de différentes façons. À ce propos, les avis divergent. Il y a d’un côté les partisans de la cuisine crue qui considèrent que la cuisson de la puntarella détruit tous les nutriments, et qu’il vaut mieux la consommer en salade, et de l’autre ceux qui préfèrent la manger cuite.

Pour les partisans de la salade de puntarella, le préparation consiste à découper la pousse blanche en fines lamelles. Pour agrémenter cette salade, on peut y ajouter une sauce composée d’ail pilé et d’anchois, auxquels on ajoute un bon vinaigre de vin.

Si vous êtes plutôt amateur de bons petits plats chauds, la puntarella peut se consommer braisée, mijotée en ragoût, à la cocotte, ou cuisinée à la vapeur. Elle accompagne aussi généreusement les viandes.
 

Commentaires