''Être vegan ce n’est pas si difficile", interview de Gala, jeune blogueuse végane éco-responsable

Gala du blog Gala's blog
''Être vegan ce n’est pas si difficile", interview de Gala, jeune blogueuse végane éco-responsable
Par Caroline Perrichon publié le
6414 lectures

Gala, jeune blogueuse de 25 ans a fait le choix d’adopter un mode de vie vegan, sain et éco-responsable. Elle partage chaque jour avec ses lectrices, recettes, astuces et conseils pour vivre plus sainement et de façon plus éthique.

Bio à la une : Pourquoi as-tu décidé de devenir végétarienne puis vegan ? Est-ce que ton éthique alimentaire inclue aussi les produits bio ?

Gala : A l’âge de sept ans, je me suis rendu compte que ce que je mangeais, c’était des animaux morts, et j’avais du mal avec ça. Ensuite je suis devenue vegan, il y a deux ans, car je suis venue au bout ma réflexion sur la souffrance animale. Concernant le bio, oui j’en consomme bien sûr, car j’estime que manger des pesticides, ce n’est pas très folichon.

Bio à la une : Adopter le régime végétarien ou vegan revient-il plus cher ?

Gala : Non parce que la viande, le lait, les œufs c’est ce qui coûte le plus cher, et justement depuis que je suis vegan, je mange 100% bio, je peux me permettre de manger bio. Donc non ça ne me revient pas du tout plus cher.

Bio à la une : Est-ce que ce régime a bouleversé tes habitudes de vie ?

Gala : Oui, ne serait-ce que quand je vais au restaurant ou chez des amis, c’est un peu plus compliqué. Par contre, chez moi, je cuisine beaucoup plus qu’avant, avant j’avais plus tendance à prendre des plats préparés, maintenant je cuisine plus. Chez les gens, c’est plus compliqué, généralement j’amène toujours un truc à manger pour être sûr de ne pas mourir de faim.

Bio à la une : Sur ton blog, tu parles de "coming out végétarien". L'expression "coming out" est assez forte, tu penses qu'il est encore très difficile aujourd'hui d'affirmer ses choix éthiques dans notre société ?

Gala : En fait oui, je l’ai senti comme ça, il y a certaines personnes qui l’ont très mal pris, j’ai senti que j’avais besoin d’expliquer mes choix et oui clairement ce n’est pas anodin en fait, pour mes interlocuteurs, c’est pour ça que j’ai employé le mot “coming out”, je ne sais pas si on peut vraiment parler de “coming out” mais c’est en tout cas ce qui s’en rapproche le plus pour moi.

Bio à la une : Que penses-tu de l'image des végétariens, végétaliens ou vegan, dans les médias ? Les médias tombent-ils trop souvent dans la caricature ? Je pense par exemple aux moqueries que reçoit constamment le journaliste Aymeric Caron à propos de ses engagements.

Gala : Je pense qu’il faut avoir de l’autodérision, parce qu’on peut en rire.  Par contre il y a certains médias qui effectivement se moquent un peu trop méchamment je trouve, et  font passer le véganisme pour un truc complètement farfelu. C’est vrai qu’avec ça j’ai un peu du mal mais il faut le prendre avec le sourire. Si ça dérange c’est qu’il y a peut-être moyen de faire changer les mentalités.

Bio à la une : Un message précis à faire passer aux personnes tentées par le veganisme ?

Gala : Être vegan ce n’est pas si difficile, et ce n’est pas aussi fou qu’on le croit. Au final je suis bien mieux depuis que je suis ce régime-là, je suis en accord avec mes valeurs. C’est vraiment simple au final, c’est normal d’être vegan.

Pour découvrir tous ses conseils et astuces pour vivre plus sainement, voici son blog: www.galasblog.com


La rédaction vous conseille une sélection de produits bio et vegan :

Commentaires