Bio attitude : les esprits évoluent

Par bioalaune publié le
363 lectures

Le bilan carbone

La cave de Rauzan a transmis à l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) son bilan carbone, qui est en cours de validation. Réalisé avec le concours de consultants sous l'impulsion de la FCVA (Fédération des coopératives viticoles d'Aquitaine), il prend en compte tous les éléments, de la vigne jusqu'à l'expédition vers les clients. D'ores et déjà, des axes d'amélioration sont apparus : optimisation du fret, utilisation de « big bags » réduisant les emballages, isolation afin de diminuer les consommations de frigories et calories. Par ailleurs, le développement des Cuma (Coopérative d'utilisation de matériel agricole) constitue une piste prometteuse.

Agriculture biologique

« Jusqu'à présent, le marché des vins issus de l'agriculture biologique n'était pas évident, mais ça évolue », note Philippe Hébrard. Quelques viticulteurs conduisent leur exploitation selon cette approche, et la cave est prête.

Chaque année, l'organisme Ecocert certifie du raisin à la bouteille, en passant par les conquets, pressoirs et cuves qui sont séparés du reste de la production. « 2008 a été la première année où nous avons valorisé correctement le bio, nous envisageons une extension », conclut le directeur.

SUD OUEST - Jeudi 22 Octobre 2009

Commentaires