Recycler le marc de café pour faire pousser des champignons, même en ville

Du marc de café comme substrat pour la culture des pleurotes
Recycler le marc de café pour faire pousser des champignons, même en ville
Par Manon Laplace publié le
41054 lectures

La boîte à champignons est une entreprise sociale et solidaire qui revalorise le marc de café destiné à la poubelle en substrat pour la culture des pleurotes. Une activité qu'elle sous-traite auprès d'organismes qui accompagnent les personnes en situation de handicap ou exclues du marché du travail. 

Lutter contre l’exclusion sociale et transformer les déchets de la ville en bio-ressources pour l’agriculture raisonnée. C’est le petit exploit de Cédric Péchard, créateur de la société UpCycle - La boîte à champignons. Pour faire pousser ses pleurotes en ville, l’entrepreneur collecte le marc de café des bistrots et distributeurs franciliens.

Valoriser les déchets urbains

Quand les déchets des uns deviennent les ressources des autres. Voilà le principe sur lequel s’appuie la ferme à champignon de Cédric Péchard. Avec une moyenne de 5 kg annuels de café consommés par Français, selon le Comité français du café, les hexagonaux produisent des centaines de milliers de tonnes de marc. Un déchet, qui est en fait un substrat (matière de base pour la culture) de grande qualité. Depuis 2012, Cédric Péchard récupère le marc de café d'établissements et d'entreprises partenaires et y fait pousser des pleurotes Monte Cristo plébiscitée par de grands chefs, comme par les particuliers. L'entreprise propose ses boîtes à champignons au grand public : du marc de café et des pleurotes à faire pousser dans sa cuisine.

Pour cet ancien ingénieur agronome, l’enjeu est triple : il faut innover techniquement en réemployant du marc de café comme substrat de culture pour les champignons, réintroduire l’agriculture en ville en proposant des produits accessibles et lutter contre l’exclusion sociale, en employant des personnes en situation de handicap ou en marge de la société. Une démarche écologique et sociale qui incarne toutes les valeurs de l’économie circulaire : une boucle vertueuse, solidaire et propre

Réduire, réutiliser, refabriquer, recycler

Pour faire pousser ses champignons, UpCycle valorise l’espace urbain disponible et investit des caves ou d’anciens containers de transport. Le marc de café récupéré et mélangé à de la sciure de bois et à du mycélium de pleurotes. Une fois les champignons « sortis de terre » et récoltés, ce terreau naturel et non traité et livré à des producteurs de la région pour faire office d’engrais agricoles. En offrant une seconde puis une troisième vie au marc de café, La boîte à champignons supprime les déchets.

Favoriser le social et le solidaire

Le travail comme moyen de réinsertion et de rétablissement de la dignité. Voilà la mission sociale et solidaire que s’est fixée UpCycle. Pour son activité, elle sous-traite après de structures employant des personnes en situation de handicap ou exclues du marché de l’emploi. Un levier pour ces citadins fragilisés. Le principe a valu à la société de Cédric Péchard d’obtenir l’agrément “entreprise solidaire”.
 

Commentaires