Cosmétiques pour bébé : prudence !

Par bioalaune publié le
695 lectures

A l'automne 2008 un groupement de médecins, cancérologues, chimistes (le Comité pour le développement durable en santé, C2DS) avaient alerté l'opinion sur le nécessaire principe de précaution concernant l'usage des cosmétiques chez les bébés, notamment vis à vis des échantillons de cosmétiques pour bébé remis dans les maternités. L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, Afssaps, saisie à l'époque vient de rendre son rapport : elle estime qu'il n'y a pas de danger immédiat mais demandent aux parents de rester prudents. Selon l'Afssaps et de la DGCCRF (Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes), les "cosmétiques pour bébés répondent globalement aux normes en vigueur. Toutefois, "par précaution", les critères d'évaluation de la sécurité d'utilisation de ces produits doivent être précisés, et il est recommandé de ne pas les employer chez les prématurés" et d'être vigilent sur les lingettes et autres produits sans rinçage ainsi que sur les produits utilisés sur les fesses des bébés, où l'épiderme est déjà "agressé" par les couches.


Sur la base de 32 inspections, y compris chez trois distributeurs de mallettes de naissance mises en cause par le Comité pour le Développement durable en Santé (C2DS), et l'analyse de 79 produits cosmétiques destinés aux enfants de moins de trois ans, l'Afssaps et la DGCCRF considèrent les résultats "comme globalement satisfaisants", avec toutefois une amélioration nécessaire sur l'étiquetage. Dans le même temps l'Afssaps, qui a en charge la validation d'une mise sur le marché des cosmétiques a constitué un groupe de 12 scientifiques pour travailler sur ces outils d'évaluation des cosmétiques.

Par contre quant est il des risques liés à la pénétration dans l'épiderme, sur les risques liés à l'accumulation et l'effet cocktail de ces substances dans l'organisme d'un nouveau né ?? C'est aussi ce qui a motivé l'alerte du groupe des médecins et cancérologues de C2DS

.


Il faut avoir à l'esprit que la peau de bébé est encore très fine et vulnérable car elle contient peu de graisse pour la protéger (environ 1/5 de l’épaisseur de la peau adulte). Ce n'est que vers la quatrième année que la peau de bébé développera sa fonction protectrice pour atteindre vers l'âge de douze ans la même résistance que celle d'une adulte.

Dans le doute, limitez l'usage des cosmétiques aux basiques et préférez les cosmétiques bios pour bébé, à base de produits naturels plutôt que le recours aux substances chimiques.
Pensez aussi à la lessive hypoallergénique écologique pour bébé, celle d'Etamine du Lys est vainqueur du trophées Natexpo 2007, à base d'eau florale de camomille bio elle est certifié Ecocert détergence écologique.

Après les bébés, à suivre ensuite les recommandations de l'Afssaps pour l'usage des cosmétiques chez les enfants....

Pour mémo, rappel des substances mises en cause dans les cosmétiques pour bébé, selon la fiche C2DS :
 

  • Les Parabènes : conservateurs de synthèse qui constituent des antioxydants très courants. Certains esters de cet acide interfèrent avec les récepteurs hormonaux (oestrogènes). Ce sont donc des perturbateurs endocriniens (perturbateur de l'équilibre hormonal)
  • Le phénoxyéthanol est un éther de glycol : c’est un solvant. Même s’il est faiblement reprotoxique (toxique pour la reproduction), il se montre néanmoins dangereux pour le système nerveux et le systéme hématopoïétique.
  • L’EDTA et ses sels de sodium : toxique puissant du rein et reprotoxique (toxique pour la reproduction)
  • Le BHA (terbutylhydroxyanisol) et le BHT (le terbutylhdroxytoluène) sont des antioxydants puissants. Ils sont suspectés d’être cancérogènes chez les animaux.
  • Par ailleurs, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) recommande aux industriels de ne plus incorporer dans les cosmétiques pour enfants de moins de trois ans, trois produits naturels qui se cachent souvent sous l’appellation « huiles essentielles » : le camphre, l’eucalyptol et le menthol dont la neurotoxicité peut être non négligeable chez les jeunes enfants.

 

Les produits cosmétiques pour bébés devraient être dénués de toute toxicité secondaire, car contrairement aux médicaments le bénéfice qu’ils peuvent apporter n’est pas vital.

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur les cosmétiques bio pour bébé, sur les cosmétiques distribués dans les maternités, sur les dangers des cosmétiques, sur l'usage des cosmétiques en famille, sur les recommandations de l'Afssaps, sur le marché des cosmétiques bio en Europe, sur les soins bio pour bébé et les conseils pour bébé bio...

 

aboneobio.com - Par Laurence-Aboneobio le mardi 27 octobre 2009

Commentaires