Les Samoa, un petit archipel bientôt 100% biologique

Femme samoane dans un champ bio
Les Samoa, un petit archipel bientôt 100% biologique
Par Caroline Perrichon publié le
14598 lectures

Ce petit archipel situé en plein cœur du pacifique sud connaît depuis quelques années une véritable révolution biologique qui contribue à faire vivre tout un pays.

Les Samoa sont situés dans le sud de l’océan Pacifique non loin de la Nouvelle Zélande et d’Hawaï. Un archipel qui est aujourd’hui particulièrement connu à travers le monde pour ses plages paradisiaques et sa fameuse équipe de rugby. Ce que l’on ignore pourtant, c’est que ce petit bout du monde est en passe de devenir le territoire le plus biologique au monde.

Une révolution biologique

Dans ce pays lointain, l’économie locale est faible. Près d’un tiers du PIB provient de l’argent envoyé par les expatriés et le pays reçoit chaque année une aide financière de l’ONU. Mais depuis quelques années, une révolution verte est en train de conquérir tout le pays et contribue à faire vivre ses habitants.

À l’origine de cette révolution, Adimaimalaya Tafuna’i, entrepreneure samoan et fondatrice de l’ONG Women in Business Development Incorporated. Avec son organisation, cette chef de file décide de faire un pari audacieux : faire de l’agriculture biologique, le nouveau poumon économique de l’archipel.

Un pari réussi puisque le bio est aujourd’hui devenu une activité florissante pour les agriculteurs samoan qui bénéficient de revenus plus élevés grâce à la vente de leurs produits certifiés vendus à l’international. Un accord de commerce équitable a notamment été négocié entre les agricultures locaux de noix de coco et le géant des cosmétiques The Body Shop.

L’archipel bientôt 100% biologique

Grâce aux actions d’Adimaimalaya Tafuna’i, les Samoa sont bien partis pour devenir l’un des territoires les plus biologique au monde. Environ 35 000 hectares de terres sont certifiées biologiques et 700 fermes bio ont depuis vu le jour.

Si les Samoan ont adopté aussi vite la culture biologique, c’est parce qu’elle est en parfaite adéquation avec les méthodes traditionnelles ancestrales qui consistent à travailler avec la nature sans l’opprimer.

L’agriculture biologique aux Samoa a de l’avenir, le Premier ministre des Samoa, Tuilaepa Malielegaoi, estime que le territoire devrait être 100% biologique d’ici dix ans.

Crédits photo : émission ''Saveurs pacifique" diffusée sur France O

Commentaires